Procrastination quand tu me tiens…

Eh oui, cela fait un petit moment que je ne suis pas passée par ici mais je n’avais rien d’extraordinaire à dire alors voilà…

See original image

Comment vous dire ? Où en suis-je ? Eh ben nulle part… Sheyanne est encore entre les mains de trois relecteurs, tandis que le quatrième m’a déjà rendu son avis, je ne peux donc rien entreprendre dessus pour l’instant.

Et Taryann... eh ben disons que je n’ai pas encore rouvert mon fichier… Oui, oui, je sais, ce n’est pas bien ! Et je m’auto-flagelle tous les jours, je vous assure !

La période de la rentrée s’est bien passée pourtant, rien de nouveau, aucune contrariété, je n’ai vraiment aucune excuse. J’ai repris mon 80 %, donc du temps en plus (que je consacre à autre chose pour l’instant, vous imaginez bien).

Mais il va vraiment falloir que je m’y remette sérieusement. Parce que d’une part, plus j’attendrai, et plus ce sera difficile de s’y remettre et surtout, parce que j’ai ma prochaine histoire qui me titille les neurones et que je brûle de coucher sur le papier. Mais je me l’interdis pour l’instant, chaque chose en son temps.

Pour l’instant, il faut que je reprenne Taryann pour une première phase de corrections.

Allez, on y croit !!

See original image

Mon P’tit bilan d’Août

Et on est parti pour le bilan du mois d’août écoulé ! Alors beaucoup de choses, mais j’ai été une grosse partie du mois en vacances aussi. Ceci explique cela.

 

BD lues

Les Enquêtes d’Enola Holmes  de Serena Blasco
Tome 2 : L’Affaire Lady Alistair

Ekhö de Arleston et Barbucci
Tome 1 : New-York
Tome 2 : Paris Empire
Tome 3 : Hollywood Boulevard
Tome 4 : Barcelona
Tome 5 : le secret des Preshauns
l’aventure d’une étudiante et d’un homme dans un monde parallèle au nôtre, peuplé de dragons et autres créatures fantastiques. Par le scénariste notamment des Lanfeust.

Le Coeur de l’ombre de Marco d’Amico et Laura Lorio
une BD jeunesse sur le monde des ombres où vivent les monstres qui se nourrissent de nos peurs. Entre Monstres & Cie et Tim Burton, la BD avait tout pour me plaire, mais j’ai été déçue. Je n’ai pas du tout accroché aux dessins et par moment, l’histoire m’a paru « fouillie ».

Un Maillot pour l’Algérie de Kris, Galic et Rey
une BD historique sur la création d’une équipe de foot algérienne, pendant la guerre d’Algérie.

Le Soufflevent de Andoryss et Xavier Collette
Tome 3 : Alexandrie – Dent de Parnasse

Arte de Kei Okubo
Tome 2

La Flamme et l’orage de Karim Friha
Tome 1 : La Ville pétrifiée
Tome 2 : Les Alchimistes
relu le tome 1 pour me remettre dans l’histoire avant le tome 2. J’aime beaucoup l’histoire, fantastique, sombre où une mystérieuse flamme contrôle la ville… Des héros très attachants !

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine https://i2.wp.com/www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_278252.jpg Couverture de Un maillot pour l'Algérie See original image Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine See original image


Livres lus

Aristote et Dante découvrent les lois de l’univers de Benjamin Alire Saenz
cela faisait un moment que ce livre était sur ma liste à lire et j’attendais de le découvrir avec impatience, surtout qu’il a été coup de cœur sur plusieurs blogs littéraires. Malheureusement, le coup de cœur ne s’est pas réveillé chez moi, bizarrement. Pourtant, je n’ai pas grand chose à dire, une histoire touchante, des thèmes forts comme l’amitié, la famille, l’homosexualité… Mais je n’ai pas accroché aux personnages. Dommage !

Juste avant le bonheur de Agnès Ledig
ce livre, je l’ai conseillé à bon nombre de personnes, des lecteurs de ma bibliothèque ou offert à des gens dans ma famille. Il était à chaque fois un coup de cœur pour tout le monde. Il était temps que je lise, donc ! Très beau en effet, très dur aussi mais une plume poétique magnifique comme je les aime. Je lirai ses autres livres avec plaisir.

Les Réponses de Elizabeth Little
un polar qui n’en est pas vraiment un, où l’héroïne, à sa sortie de prison après 10 ans d’enfermement, part à la recherche des secrets de sa mère. Un ton décalé qui m’a bien plu !

Le Monde des Ferals de Jacob Grey
mouais… un peu trop bateau à mon goût. Rien d’innovant, on retrouve un jeune héros qui ne sait pas trop d’où il vient, qui découvre qu’il est un Féral (une personne qui communique avec les animaux), que ses parents ont été tué par un gros méchant (Le Tisseur) et que celui-ci est mort mais il voudrait revenir dans le monde des vivants… Vous voyez le genre quoi.

   Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine See original image Afficher l'image d'origine

 

Films visionnés

Chappie de Neill Blomkamp
alors, là, j’ai adoré ! Une sorte de Wall-E mais avec le côté décalé du réalisateur sud-africain. Et surtout, surtout, l’interprétation magistrale de Ninja et Yo-Landi, les membres du groupe Die Antwoord. Hugh Jackman passe vraiment au second plan.

Docteur Frankenstein de Paul McGuigan
je m’attendais à un gros navet et j’en suis finalement ressortie assez conquise. Certes, ce n’est pas le film du siècle, mais l’histoire se tient et les effets spéciaux ne sont pas pitoyables, loin de là. J’ai surtout aimé l’époque et l’ambiance du cirque au début.

Comme des bêtes de Yarrow Cheney et Chris Renaud
vu au ciné avec les enfants. Sympa, il faut bien l’avouer mais j’avais l’impression d’avoir vu les meilleures blagues dans la bande annonce. Les enfants ont adoré.

Le Livre de la jungle de Jon Favreau
énormissime coup de cœur !!! J’ai adoré ! L’ambiance, l’émotion, les personnages, tout. J’étais vraiment comme une enfant. Le seul hic (mais je vais y remédier) c’est que je l’ai vu en VF pour pouvoir le voir avec les enfants. Et elle n’est pas terrible la VF… Mais visuellement, j’ai vécu un moment magique !

Room de Lenny Abrahamson
rho la la… que dire ? magnifique, sublime, majestueux. Une performance d’acteurs exceptionnelle et une adaptation plus que réussie. J’avais adoré le livre, j’ai tout autant adoré le film. Et rien d’étonnant puisque l’auteur du roman est scénariste et productrice du film…

Nos pires voisins de Nicholas Stoller
un bon film « bocal dans un cerveau » avec l’irremplaçable Seth Rogen. Un humour trash comme on adore !

 https://i0.wp.com/fr.web.img6.acsta.net/pictures/15/02/16/16/28/231403.jpg Docteur Frankenstein : Affiche Comme des bêtes : Affiche See original image https://i0.wp.com/fr.web.img5.acsta.net/c_215_290/pictures/16/02/16/16/52/211080.jpg Nos pires voisins : Affiche

 Ecriture :
Phase 1 des corrections de Sheyanne terminée !

I did it !

Cela fait un petit moment que je ne suis pas passée par ici !

Et je reviens avec une super nouvelle !
J’ai terminé ma première phase de corrections sur Sheyanne !
See original image

Je les ai terminés il y a un peu plus d’une semaine. Ça fait du bien ! Bon, ce n’est pas aussi jouissif que de terminer un premier jet mais quand même… je suis contente.

A présent, le texte est parti vogué vers 4 relecteurs de confiance. (et là, c’est le moment où je me ronge les sangs)

Volontairement, je ne leur ai pas donné de date butoir. Certains vont sûrement relire plus vite que d’autres. Mais cela va me permettre de replonger dans Taryann la malédiction du lac, pour le reprendre lui aussi avant envoi à des premiers bêtas-lecteurs. Cela me permettra aussi de prendre assez de recul sur Sheyanne avant d’attaquer la suite des corrections, car il y aura forcément des choses à reprendre.

Bref, c’est une affaire qui roule ! Pourvu que ça dure…

Avancées estivales

Certes, l’été n’est pas encore fini mais me concernant, je reprends le travail jeudi prochain et mon rythme d’été ne sera pas le même, quoi qu’on en dise.

Vous avez pu constater, avec ma dernière note, que j’avais beaucoup lu pendant mes vacances (celles où je suis partie de chez moi) mais je n’avais pas avancé sur les corrections de Sheyanne.

Je suis heureuse de vous dire que cela a changé ! En plus de garder un rythme conséquent au niveau de mes lectures (j’entame mon troisième roman du mois et j’en suis déjà à 7 BD lues), j’ai repris les corrections. Je n’y croyais pas trop et pourtant… J’en suis à 75 % du manuscrit corrigé ! Sans trop m’avancer, je pense que j’aurais fini les corrections pour la fin de semaine prochaine.

Afficher l'image d'origine

La prochaine étape sera l’envoi aux relecteurs (4 au total) et en attendant, je reprendrai Taryann pour…le corriger ! On en finit jamais, hein !

Afficher l'image d'origine

Les vacances auront été reposantes à tout point de vue. Je sens un regain d’énergie, que ce soit pour l’écriture mais pour plein de choses dans ma vie, comme le sport, que j’avais délaissé depuis pas mal de mois (je me suis même achetée des chaussures toutes neuves pour reprendre mon running !)

Et puis, et puis, je ne vous l’avais pas encore dit mais à partir du 1er septembre, je serai à nouveau à temps partiel. Et je sais donc que je pourrai me consacrer au moins une après-midi par semaine à l’écriture… Le bonheur, quoi !

Mon P’tit Bilan de juillet

BD lues

L’Abominable Charles Christopher  de Karl Kerschl
Tome 1
une BD complètement atypique et farfelue mais que j’ai beaucoup aimé, avec un personnage, Charles, sorte de yéti muet, qui déambule au milieu d’un tas d’animaux de la forêt

Les Enquêtes d’Enola Holmes de Serena Blasco
Tome 1 : La Double disparition
Une BD jeunesse adapté d’un roman ayant pour héroïne la petite soeur de Sherlock Holmes.

Kasane, la voleuse de visage de Daruma Matsuura
Tome 1
Tome 2
Tome 3
Un gros coup de coeur pour ce manga ! L’histoire d’une jeune fille au visage déformé qui rêve d’être une actrice et qui découvre les pouvoirs d’un rouge à lèvres lui permettant de voler le visage de la personne qu’elle embrasse. Beau et terrible à fois !

Le Soufflevent de Andoryss et Xavier Collette
Tome 1 New Pearl – Alexandrie
Tome 2 Côtes Pirates – Monts Andémiens

L’Attaque des titans de Hajime Isayama
Tome 7

See original image    See original image  See original image  Couverture de Kasane, Tome 3  See original imageSee original image  See original image Afficher l'image d'origine


Livres lus

Souviens-toi de moi comme ça de Bret Anthony Johnston
un livre poignant sur le retour d’un jeune garçon dans sa famille alors qu’il avait été enlevé pendant 4 ans. Tout est dans l’atmosphère… J’en tremble encore !

Un Parfum d’encre et de liberté de Sarah McCoy
deux histoires mêlées, deux destins de femmes séparées par 2 siècles. Une superbe histoire sur fond de guerre de Sécession et de la bataille pour les abolitionnistes de rendre la liberté aux esclaves noirs.

I.R.L. d’Agnès Marot

  See original image Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

 

Films visionnés

Regression de Alejandro Amenabar
une histoire bien menée sur une enquête de satanisme présumé. Très bien vu ! Il m’a manqué un petit quelque chose qui en aurait fait un coup de coeur.

Le Monde de Dory de Andrew Stanton et Angus MacLane
vu au ciné avec les enfants. Je croyais que ce ne serait pas aussi triste que Némo… ben en fait, j’ai même trouvé plus triste, l’histoire de Dory. C’est mon coeur de maman je crois qui a flanché. J’ai trouvé quelques longueurs par moment. Pas aussi bien que d’autres précédents Pixar…

La Loi du marché de Stéphane Brizé
un film très réaliste sur le monde du travail. Tellement bien joué et mis en scène que j’avais l’impression de regarder un documentaire !

Prémonitions de Alfonso Poyart
un thriller bien mené sur un tueur en série qui prévoit l’avenir. Un peu gros sur certains passages mais sympa quand même.

Afficher l'image d'origine  See original image https://i2.wp.com/fr.web.img6.acsta.net/pictures/15/04/16/12/40/073359.jpg Afficher l'image d'origine

 

 Ecriture :
50 % de Sheyanne réécrit ou corrigé.

 

 La synthèse de tout ceci donne donc :

8 BD lues
3 livres lus
4 films vus

I.R.L.

I.R.L.
de Agnès MAROT
aux éditions Gulf Stream

Afficher l'image d'origine

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL.
Elle ignore surtout à quel point ils sont manipulés. Lorsqu’elle rencontre Hilmi, le nouveau à la peau caramel, elle tombe immédiatement amoureuse. Mais ceux qui tirent les ficelles ne le lui destinent pas. C’est ainsi qu’elle découvre la nature de tous ceux qui vivent à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Lu en cinq jours sur mon lieu de vacances, ce livre a été un trop gros coup de cœur pour moi. Je l’ai fini il y a deux jours mais j’y pense encore et les personnages me manquent, ce qui est un très bon signe.
Ce qui est marrant, c’est que j’ai suivi l’avancée de l’écriture de ce roman sur le site de l’auteur (une grenouille de la Mare) et à l’époque, elle l’avait intitulé Play Your Life. Ça m’a donc fait bizarre de lire enfin le « produit fini ». Ce qui m’a plu en premier lieu dans cette histoire, c’est cette idée de donner la parole à des personnages d’un jeu vidéo, style Les Sims, mais en beaucoup plus évolués bien sûr. Arn Rinku, le créateur du jeu, décide de donner le pouvoir à ces personnages de penser par eux-mêmes et de ressentir des émotions, même si leurs joueurs ne sont pas connectés. C’est extrêmement bien vu, et on se demande forcément où est la limite, à quel moment peut-on les considérer comme des êtres humains, même s’ils n’ont pas de corps dans la vraie vie. Je ne spoilerai pas l’histoire mais ce que vit Chloé est très bien mené et poignant.
J’ai adoré également la façon d’Agnès Marot d’écrire les événements, non linéaires. En effet, on passe du monde de Life City au monde réel, en ayant le point de vue de Chloé alternant avec son créateur, Link , ou encore d’autres humains. Mais il n’y a pas que ça. On passe d’une période à une autre. La première action se passe dans un studio d’enregistrement, où on sait, déjà, que Chloé a réussi à s’échapper de Life City pour venir dans la vie réelle. Puis on alterne avec les mois qui ont précédé cet événement. Comment elle a découvert qu’elle était filmée, comment Link l’a conduite à s’échapper (et pour quelles raisons surtout) et comment elle a découvert que les humains du monde réel étaient aussi manipulés que les personnages du jeu.
Ça fait réfléchir, notamment sur notre façon d’appréhender les informations que l’on nous donne.

Le seul petit bémol que je pourrais mettre à ce roman, mais c’est vraiment pour chipoter, c’est la relation amicale entre Chloé et Cindy (une humaine). Je trouve que la façon dont elles deviennent proches est trop rapide mais il a peut-être fallu couper quelques scènes au montage !😉

Quoi qu’il en soit, un nouveau Gulf Stream, un nouveau coup de cœur (ça devient une habitude chez eux) et cela me donne encore plus envie de découvrir les autres écrits d’Agnès Marot.

Le Cocyclics de Manihola

Cette année, Cocyclics, collectif de bêta-lecteurs de l’Imaginaire, fête ses 10 ans d’existence. Et pour fêter cette décennie, plusieurs membres de ce collectif (les grenouilles) se sont retrouvés le week-end dernier à Paris. Je n’y étais pas, malheureusement, et ce n’est donc pas de ces retrouvailles que je veux vous parler aujourd’hui.

Je voulais profiter de cette ambiance festive pour vous raconter mon propre Cocyclics…

Il était une fois une apprentie-auteure qui cherchait sur la toile des blogs d’auteurs à suivre…
C’est un peu comme ça que ça a commencé. La première fois que j’ai entendu parlé de ce forum, c’était sur le site d’une auteure de talent que je suis toujours : Bénédict Taffin. Je ne sais plus exactement quand elle en a parlé mais au moment où j’ai commence à suivre ses aventures, elle publiait son premier roman chez Gallimard (Les Yeux d’Opale).
See original image

D’autres blogs auteurs évoquaient également Cocyclics et c’est tout naturellement que je m’y suis intéressée. J’écris du fantastique, j’étais tout à fait dans le thème de l’imaginaire. Et je m’y suis inscrite le 8 mai 2013 sous le pseudo Peewee (pour la petite anecdote, j’avais enregistré « peewee » tout en minuscule mais comme j’aime bien chipoter, j’ai demandé à ce qu’on me mette le P en majuscule. Et cela ne date que de cette année !)
See original image

Comme il est de coutume sur la mare, j’ai commencé par me présenter, en expliquant ce que j’écrivais, mon projet en cours (c’était déjà Taryann) etc.

Puis j’ai pris un peu de temps pour essayer de comprendre comment fonctionnait le forum. Car il est riche…très riche ! Et on peut facilement s’y perdre. J’avais bien remarqué la section « Papyrus », où plusieurs grenouilles proposaient des extraits de leur roman à bêta-lire. Mais il y avait tant de grenouilles qui proposaient déjà leur service que je n’osais pas me lancer (après coup, j’ai compris qu’il fallait plonger, qu’il faut bien commencer quelque part)

Puis je me suis lancée une première fois dans le Challenge 1er jet. Le but, comme je l’ai déjà expliqué, était de terminé mon projet avant le 31 décembre (et on était encore en 2013). Là encore, après coup, je n’étais pas forcément prête à partager mes écrits. j’avais du mal à lier contact avec les autres membres et je ne publiais que très peu d’extraits (je n’avais pas envie qu’on connaisse tout de mon histoire) et donc le challenge ne vivait pas.
Et la vie s’en est mêlée, j’ai dû faire une pause dans l’écriture et dans le forum, avec un grosse remise en question qui fut positive, heureusement.
See original image

Je suis donc revenue sur le forum le 20 février 2014. Là, j’avais changé mes projets, j’étais en train de corriger entièrement Sheyanne. Cela m’a pris plusieurs mois, et j’ai fini de le relire fin novembre 2014… Pour le réécrire entièrement dès janvier ! Et oui, je m’étais rendue compte que beaucoup de choses n’allait pas, j’étais un peu maso certainement (et je dois l’être encore). Mais pour le coup, je m’étais mis une deadline de trois mois pour finir la réécriture et j’ai donc terminé avant le 31 mars 2015, comme je me l’étais fixé.
A la fin de cette réécriture, en mai je crois, j’ai donc tout naturellement posté un premier extrait dans les Papyrus, après m’être fait moi-même la main sur plusieurs bêta-lectures. Mais cela faisait trop peu de temps que j’avais laissé reposé Sheyanne et je me rendais compte, en voyant tous les avis, qu’il me restait encore beaucoup de travail dessus. (Qui a dit que l’écriture pure était la plus dure des étapes ?) J’ai donc laissé ce projet de côté…
See original image

Sheyanne, cela faisait très longtemps que j’étais dessus. Trop longtemps. Il était temps que je passe à autre chose. Taryann, la malédiction du lac est tout naturellement revenu à moi. Et j’ai tout aussi naturellement relancé un challenge 1er jet. Et là, j’avoue, ce fut une année de pur bonheur sur le forum. J’ai adoré ce challenge. En gros, je postais un ou deux extraits par semaine sur un fil, et j’avais une bonne dizaine de grenouilles qui attendaient à chaque fois ces extraits pour connaitre la suite de mon histoire. Parce qu’il faut dire que je n’étais pas tendre avec mes lecteurs car chaque fin d’extraits se terminait sur un « cliffhanger' » et on m’a haï (gentiment) pour ça. Je me suis bien amusée ! Et j’étais obligée d’écrire pour pouvoir fournir mes lecteurs impatients. Bien sûr, le but du challenge est de terminé un premier jet, et les grenouilles qui suivent les projets doivent être là pour encourager. Ce n’est donc que des avis positifs que l’on reçoit pendant cette étape.

L’année 2015 s’est terminée et je n’avais pas tout à fait fini d’écrire mon premier jet. Ce n’était pas bien grave, Taryann a continué quelques mois de plus en challenge 2016…

A présent, il se repose… et là, comme vous le savez, je corrige… Sheyanne ! On en fini, jamais, hein ! Et pour le coup, je retrouve moi-même dans cet écrit les erreurs qui avaient été relevées l’année dernière dans les Papyrus mais que je ne voyais pas à ce moment-là.

Cocyclics, c’est une véritable révélation pour moi. Ici, je n’ai parlé que de ma propre écriture mais si vous saviez à quel point j’ai appris sur mes propres erreurs, mes propres manies d’écrivain en bêta-lisant les autres ! C’est une source d’information incroyable. C’est un magnifique forum, positif sur tous les points, j’y ai rencontré des auteurs formidables, des grenouilles sympathiques et certaines sont même devenues, je pense, des amies.

Bref, c’était mon Cocyclics, le point de vue de Manihola (ou de Peewee pour les autres) et quoi qu’il puisse se passer pour mes écrits, je sais que ce forum en sera pour beaucoup.

Je vous aime les grenouilles !

See original imageSee original imageSee original image

Et merci de m’avoir lu jusqu’au bout…