Noé

Par défaut

Il y a quelques jours, j’ai découvert :

Noé
de Darren Aronofsky

Noé

L’histoire de Noé, tout le monde la connaît à peu près. Alors que Dieu est sur le point de détruire la Terre sous un déluge apocalyptique, il ordonne à Noé de construire une arche qui hébergerait un couple de chaque espèce animale destiné à survivre. Noé et sa famille seront aussi du voyage…
Voilà donc à peu près les connaissances que j’avais sur l’histoire de cet homme sauvé des eaux. Dans mes quelques souvenirs, il me semblait que Noé emmenait bien sa femme et ses fils mais aussi les épouses de ces derniers (mais je n’en étais plus très sûre et c’était tant mieux !).

J’attendais de voir la version de Darren Aronofsky avec grande impatience car il fait partie, lui aussi, de mes réalisateurs préférés (vous verrez au fil de ce blog, que j’en ai beaucoup, des réalisateurs préférés !) J’ai adoré Black Swan, bien sûr mais aussi The Fountain (absolument magnifique, à voir absolument) et le terrible Requiem for a Dream. Du coup, l’idée qu’il parte sur un Blockbuster m’effrayait un peu mais pourquoi pas.
Blockbuster, ce film en est bien un. Effets spéciaux grandioses, décors à couper le souffle… bref, il devait être sympa à voir au ciné. Et puis la musique, orchestrée par Clint Mansell, que j’avais particulièrement remarqué aussi pour la Bo de The Fountain, m’a refilé quelques frissons bien sentis.

Le film est à peu près fidèle à ce qu’on connaît de l’histoire, à quelques détails près, bien sûr, sinon ce n’est pas drôle ! Et puis, un peu comme le Titanic, il faut bien rajouter un peu de suspense car on sait comment cela se termine à la fin.
J’ai été agréablement surprise de découvrir des personnages tels que les Veilleurs (je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler) qui ne sont pas du tout présents dans la version biblique mais qui rajoutent un côté mystique au film. J’ai beaucoup aimé également les décors désertiques et rocailleux dans lesquels Noé et sa famille vivent au début.
J’ai été assez bluffée aussi au moment où les animaux débarquent tous vers l’arche. Je m’étais toujours demandé comment une arche pouvait contenir toutes ses petites bêtes et bien le film m’a permis de voir comment cela aurait pu être à peu près possible.

Le jeu des acteurs était tout à fait correct, ça m’a quand même fait bizarre de retrouver Emma Watson (Hermione) et Logan Lerman (Percy Jackson) dans le même film (même s’ils ont déjà joué ensemble dans Le Monde de Charlie, mais que je n’ai pas vu). Et j’ai du mal à me défaire quand même de leurs précédents rôles (surtout Emma Watson).

Russel Crowe, magnifique, campe un Noé combatif et vindicatif (des restes de Gladiator et de Robin des Bois peut-être ?), très torturé et j’ai particulièrement apprécié justement son combat intérieur où il se dit que finalement, pourquoi ne pas disséminer tous les humains (y compris lui-même et sa famille) pour que les autres espèces vivent enfin en paix.

On n’est pas dans la surenchère, les effets spéciaux sont là quand il le faut, pareil avec les scènes grandioses. Il n’y a pas trop de côté manichéen, Noé apparait ainsi tantôt en sauveur, tantôt en justicier-oppresseur dont on a peur.

C’est bien fait, c’est bien joué, les images sont belles…

Bref, j’ai passé un très bon moment !

Publicités

"

  1. Merci miss pour ton passage ! oui, les petits poissons plaisent bien !

    Pour Noé, je le conseille, il est vraiment bien !

  2. Pingback: Mon p’tit bilan du mois de juillet | La Plume de Manihola

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s