Nos étoiles contraires

Par défaut

Il y a quelques jours, j’ai refermé le livre pour ados :

Nos étoiles contraires
de John Green

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie. (Source : Fnac)

Cela faisait déjà un bon bout de temps que ce bouquin me faisait de l’oeil. D’une part, parce que j’avais beaucoup aimé « Qui es-tu Alaska? » du même auteur et parce que la quatrième de couverture me tentait bien. Après, j’étais un peu réticente quand même de me lancer dans une histoire comme celle-ci, parce qu’avant même de commencer, on se doute que ça ne va pas bien se terminer, à la fin. Du coup, c’est de savoir que l’adaptation cinématographique sortait le mois prochain en France qui ma fait sauter le pas.

J’ai beaucoup aimé retrouver la plume de John Green, très juste sur les sentiments des adolescents (ben oui quoi, Hazel et Augustus sont avant tout des ados comme les autres avant d’être des malades) : leurs complexes, leurs humeurs, leurs hormones… j’ai également beaucoup aimé le rapport à la littérature, à la poésie et ce que ça peut nous apporter.

J’ai beaucoup ri, contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord et j’ai pleuré aussi, je l’avoue. Ce livre m’a beaucoup touché. Ce qui est étonnant, c’est qu’après l’avoir refermé, loin d’être envahie par un sentiment d’injustice ou de tristesse, j’ai ressenti une bouffée de joie de vivre et de positivité.

Un très beau roman donc, que j’ai eu du mal à quitter… J’attends maintenant de voir la version ciné !

Nos étoiles contraires

Publicités

"

  1. Pingback: Mon p’tit bilan du mois de juillet | La Plume de Manihola

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s