La Stratégie Ender

La Stratégie Ender
de Gavin HOOD

La Stratégie Ender

Synopsis :
Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre. (Source AlloCiné)

Encore une fois, j’avais fait le choix (faut pas non plus que ça devienne une habitude) de voir le film alors que je n’avais pas lu le roman correspondant, écrit par Orson Scott Card. Par contre, mon cher et tendre, lui, avait tenu à lire le livre avant. Pendant sa lecture, il m’a expliqué qu’il n’y avait pas beaucoup d’action, qu’il s’agissait beaucoup de « stratégies » finalement. Bref, ces quelques mots ne m’encouragèrent guère à plonger dans les pages du roman, préférant me cantonner à la version ciné. J’ai eu plaisir à retrouver Asa Butterfield, qui avait joué Hugo Cabret dans le film de Scorsese. Ce beau jeune homme aux yeux bleux, plus vraiment enfant mais pas tout à fait adulte, est décidément très bon acteur, il m’a vraiment bluffé dans ce film, j’y croyait vraiment. De même, j’ai été subjuguée par les effets spéciaux et notamment les scènes en apesanteur, vraiment très bien faites. J’avais l’impression d’assister à un ballet, porté par une magnifique BO, ce qui ne gâche rien !
Je n’ai pas perdu une miette de ce film, j’étais vraiment dedans et je ne m’attendais pas vraiment à la fin non plus.

Par contre, j’ai eu très vite l’impression que l’histoire passait en « accéléré », que le réalisateur a essayé de caser le livre sur 1H50, en perdant forcément en sincérité. Mon cher et tendre m’a confirmé ce « mode rapide » et m’a avoué que la fin était différente dans le livre. Quel dommage ! Il aurait pu être un véritable coup de coeur ! Du coup, quelque peu frustrée, j’ajoute finalement le livre à ma Liste de Livres à Lire !

Et toc…

Publicités

4 réflexions sur “La Stratégie Ender

  1. Pingback: Mon p’tit bilan du mois d’août | La Plume de Manihola

  2. Et moi, il faut que je lise la suite, « la Voix des Morts », unanimement considéré comme un roman encore meilleur ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s