Albator

Par défaut

Albator, corsaire de l’espace
de Shinji ARAMAKI

Albator, Corsaire de l'Espace

2977. Albator, capitaine du vaisseau Arcadia, est un corsaire de l’espace. Il est condamné à mort, mais reste insaisissable.  Le jeune Yama, envoyé pour l’assassiner, s’infiltre dans l’Arcadia, alors qu’Albator décide d’entrer en guerre contre la Coalition Gaia afin de défendre sa planète d’origine, la Terre. (Source : Allocine)

Si vous êtes né dans les années 70-80, vous vous souvenez sûrement d’Albator en version dessin animé. Moi-même, je m’en souviens, même si je n’ai pas trop suivi le manga, trop « pour les garçons » pour la vraie fille que j’étais. Mais je me souvenais visuellement des personnages, sans connaître l’histoire. Ma curiosité m’a donc poussé à découvrir cette version ciné. Visionné en version japonaise (c’est quand même mieux, hein !) j’ai donc embarqué à bord du vaisseau Arcadia avec le capitaine Albator et tout son équipage. L’animation ressemble beaucoup à ce qui a été fait avec les Final Fantasy, on aime ou on aime pas, moi, ça va, je trouve justement que ça change avec ce qui se fait en animation américaine. Le personnage d’Albator a tout simplement la grande classe, limite on en tomberait amoureuse (oui, c’est l’ado qui parle là !), tout comme le jeune Yama, sosie incontesté du mystérieux capitaine (d’ailleurs, dans le dessin animé de mon enfance, je confondais les deux).

Visuellement, ça dépote. Après La Stratégie Ender, je suis restée dans les combats dans l’espace, et c’est très bien fait. Rien à redire de ce côté là, c’est parfait.

L’histoire par contre, j’avoue que je n’ai pas tout compris. Bon, il faut dire que j’ai vu le film en deux fois parce que la première fois, mes paupières tombaient toutes seules, phénomène dû à ma première journée de reprise bien fatigante, rien à voir avec le film. Mais quand même…le scénario est assez ardu. J’ai bien compris qu’une bonne partie des humains naviguaient dans l’espace mais que leur survie était en danger et qu’on leur refusait le droit de revenir sur Terre. Cet interdit est contrôlé par plusieurs humains, la Coalition Gaia. Albator, condamné à mort, décide donc de les affronter. Mais je pense qu’il y a pas mal de subtilités que j’ai eu du mal à saisir.

Dans l’ensemble, le film est assez divertissant, surtout pour les fans d’animation et de space opera.

Allez, la Bande Annonce

Et allez, pour le plaisir, le générique du dessin animé !

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Mon p’tit bilan du mois d’août | La Plume de Manihola

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s