Dallas Buyers Club

Dallas Buyers Club
de Jean-Marc Vallée

https://i0.wp.com/fr.web.img3.acsta.net/pictures/14/01/24/12/09/007448.jpg

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie. (Source Allocine)

Dallas Buyers Club fait parti des films qu’on a regardé sans savoir du tout de quoi il traitait. J’avais surtout retenu qu’il avait reçu pas mal de récompenses et qu’on y voyait Jared Leto dans un rôle quelque peu…étonnant !
Après avoir visionné plusieurs films fantastiques ou futuristes ces dernières semaines, j’étais contente de voir un film ancré dans la réalité, issu d’une histoire vraie de surcroit.

Bon, autant vous le dire tout de suite : ce film est absolument magnifique, il faut absolument le voir. Le genre de film qui fout les « gros poils » et qui nous marque l’esprit et nous reste en tête pendant plusieurs jours. Le jeu des acteurs est admirable. Matthew McConaughey (ultra beau gosse !!!) est ici transformé en cow-boy homophobe qui ne peut croire à sa séropositivité. Une fois la nouvelle digérée, on le suit dans ce combat tellement fou d’avoir le droit de se soigner comme on le veut. C’est émouvant, c’est drôle aussi parfois, c’est dur, forcément…

Moi qui suit une fan de Jared Leto, j’ai été bluffée par son interprétation impeccable d’un travesti paumé. D’ailleurs, en dehors du tournage, il conservait ses habits et ses gestuelles, restant dans son personnage jusqu’au bout. Quand on sait que les deux acteurs ont perdu tous deux près de 20 kilos… chapeau !

Bref, je crois que je n’arrive pas à trouver les mots assez justes et puissants pour décrire ce film qui m’a vraiment marqué.

Une seule chose à retenir : regardez-le !

Publicités

2 réflexions sur “Dallas Buyers Club

  1. Il est terrible, j’ai adoré l’évolution du protagoniste principal, sans parler du personnage de Jared Leto… C’est vraiment un film à voir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s