Angor

Par défaut

[Angor]
de Franck THILLIEZ
aux éditions Fleuve Noir

Camille Thibault est gendarme dans le nord de la France. Depuis sa greffe du cœur, ses collègues s’inquiètent pour elle. Chaque nuit, elle fait des cauchemars où une femme séquestrée l’appelle au secours. Un rêve tellement vrai, comme un souvenir… celui de son donneur ? Camille n’a plus qu’une obsession : retrouver son identité et découvrir quel drame il a vécu…
Au même moment, à une centaine de kilomètres de là, deux employés de l’Office National des Forêts constatent les dégâts des orages violents survenus en ce mois d’août. Dans une cavité laissée par un arbre déraciné, ils croient apercevoir une ombre. L’un d’eux s’approche. Deux yeux presque blancs, dépourvus d’iris, c’est tout ce qu’il aura le temps de voir avant qu’une main venue des entrailles de la terre ne lui agrippe les cheveux.
Lucie et Sharko sont en train de donner le biberon à leurs jumeaux quand Franck est appelé sur une nouvelle affaire : une femme, victime d’une longue séquestration. Presque aveugle, tant elle est restée dans le noir… sous un arbre. L’enquête prend des proportions inhabituelles lorsque Sharko s’aperçoit qu’à chacune de ses découvertes, il a été devancé par une jeune femme, gendarme dans le Nord… (Source Fnac)

Il faut savoir que j’ai très très peu d’auteurs fétiches en littérature. J’ai beau énormément lire et être bibliothécaire, je ne m’arrête que très rarement sur une même plume, ayant, par contre, plusieurs livres fétiches dans divers genres littéraires. Quand je dis très très peu, cela se réduit, je pense, qu’à une seule personne et cette personne, c’est Franck Thilliez. Je l’ai découvert il y a quelques années avec son sublimissime Syndrome [E] et depuis, je le suis à la trace (comprenez que j’ai tout lu de ce qui est sorti ensuite). Je ne suis malheureusement pas encore rendue au moment de lire ce qu’il a fait avant, mais j’ai la collec’ dans ma p’tite bibliothèque perso. J’aime tout chez cet auteur : ses intrigues tordues, scientifiques très souvent, son écriture, complètement addictive, sa masse d’information et tout ce qu’on peut apprendre à travers ses romans… Bref, il m’épate, c’est un génie, c’est MON auteur préféré…

Autant vous dire, que j’attendais la sortie d’Angor avec beaucoup beaucoup BEAUCOUP d’impatience et je n’ai pas pu résister à l’appel de sa mystérieuse couverture. Je n’ai pas envie de spoiler l’histoire, donc je ne dirai pas plus que ce que raconte la quatrième de couverture, mais encore une fois, le génie a frappé, je suis restée scotchée à cette nouvelle enquête. J’avais été un chouilla déçue (et oui, quand même) par son précédent livre intitulé « Puzzle« . J’avais donc hâte de retrouver Sharko et Hennebelle, ses deux personnages fétiches. Quel bonheur ! (ou plutôt quelle horreur !) parce qu’on tombe encore un peu plus dans l’horreur et l’inconcevable. C’est sûr, il faut avoir l’estomac bien accroché ! Passez votre tour si vous n’aimez pas le gore.

J’ai eu grand plaisir à retrouver le couple de flics qui plonge encore une fois dans une enquête des plus sombres. Il faut croire qu’ils ne peuvent pas s’en empêcher, alors qu’ils ont plus d’une fois failli y laisser leur peau dans le passé et perdu tout ce qu’ils aimaient… Mais pour cette enquête, Thilliez nous offre un nouveau personnage, une jeune gendarme, Camille, pour qui on se prend toute de suite d’affection. Pari donc réussi ! Sharko et Hennebelle, très présents, sont cependant un peu plus en retrait, histoire de laisser sa chance à la nouvelle héroïne.

Thilliez nous fait également voyagé à nouveau dans d’autres pays. Après la Russie dans Atomka, il nous emmène en Amérique latine, et nous raconte un pan entier de l’histoire, véridique, qui m’a littéralement fait froid dans le dos.

La fin, haletante, appelle à une suite, ce qui n’est pas pour me déplaire, forcément !

Vous voyez, je n’ai rien spoilé !

Angor est angor une fois un véritable bijou. (quel jeu de mot magnifique !) Tout y est, aucune fausse note, j’ai encore appris des choses…bref c’est terrible ! Je suis une vraie « Thilliez-addict » !

Le seul regret, c’est que, comme tout fan qui se respecte, je suis abonnée au Facebook de l’auteur… et ben…finalement, M. Thilliez, vous en aviez un peu trop dit sur votre page, hein, parce que le thème général que vous annonciez, eh ben il ne m’aurait pas forcément sauté aux yeux dès le début !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s