Point final pour Sheyanne

Par défaut

Enfin !

Après de nombreux mois de réécriture, de démotivation et finalement, de reprise en main, je suis parvenue à terminer Sheyanne !

Je ne suis pas peu fière car j’ai réussi à écrire 10 000 mots en un peu plus d’un mois, ce qui est extraordinaire me concernant (j’entends ricaner doucement les challengers du Nano, quand je vous disais que 50 000 mots, c’est mission impossible pour moi !)

Ces dernières semaines j’ai donné un bon coup de collier à ce projet de réécriture, en gardant en tête une seule chose : écrire un petit peu tous les jours, ne serait-ce que quelques lignes…et bien ça a payé. Car il ne s’agissait jamais simplement de quelques lignes mais de bien plus… Il suffisait simplement que je me pose avec mon ordi, voilà tout !

Moi qui arguait le fait qu’il me fallait du silence, pas d’enfants autour de moi, j’ai réussi à écrire plusieurs paragraphes en ayant mes bouchons qui sautaient partout. J’ai eu l’impression de retrouver toute ma détermination que j’avais étant enfant et adolescente et que je pensais perdue… Vraiment très contente du coup…

Bien sûr, il reste les nécessaires relectures et corrections en tout genre avant d’en faire quelque chose mais le point final que j’ai posé hier soir sonne vraiment comme une victoire. J’ai l’impression que tout est possible ! J’ai hâte du coup de replonger dans Taryann pour le terminer avant la fin du premier semestre 2015 (ou peut-être avant le premier trimestre qui sait ?). j’ai une tonne d’autres idées aussi pour de futurs projets, que je vais écrire noir sur blanc pour ne pas les oublier.

Que je vous parle un peu du bébé que je viens de peaufiner.

Sheyanne est donc né dans mon imagination en 2003-2004. J’ai eu l’idée de conter l’histoire de Sheyanne, jeune métisse orpheline recueillie par une troupe de comédiens ambulants. Sheyanne a un Don. Depuis ses 7 ans, elle a le pouvoir de sauver les âmes des personnes qui ont été tuées par haine. Accompagné par une sorte d’ange, l’Enfant, elle se rend auprès des défunts pour les libérer de la haine et les aider à trouver le chemin de la paix. Sur la route qu’elle sillonne avec les artistes de sa troupe de théâtre, elle va s’arrêter dans un village, du nom de Batille, où la haine est omniprésente entre deux clans, les Blancs et les Noirs. Beaucoup d’âmes sont à sauver et Sheyanne, métisse, devra affronter l’hostilité de plein fouet. Et puis elle rencontre Joshua, un jeune Noir dévoré par la haine depuis son enfance…
J’ai commencé à écrire cette histoire en 2004 et ne l’ai terminée qu’en 2009. Et oui, là encore, j’ai passé de longs mois sans rien écrire. Je l’ai auto-publié une première fois et vendu à pas mal de personnes de mon entourage, sans jamais en faire une véritable promo. (pas d’ISBN).

Après avoir bien entamé mon projet suivant, j’ai eu envie de peaufiner Sheyanne. Au départ, le but était de le réimprimer en grand format (il n’était dispo qu’en format poche) et du coup, je voulais profiter de supprimer les quelques coquilles qui persistaient. Puis j’ai eu envie de retravailler certaines phrases et finalement, j’ai tout repris ! Comme quoi, il n’était pas parfait… Et j’ai vraiment envie qu’il le soit maintenant !

Comme je le disais dans une précédente note, j’écris toujours mes histoires en m’inspirant de musique, et plus précisément de Bande Originale. Pour Sheyanne, la musique qui m’a notamment inspirée est celle du film Moulin Rouge. Voici donc deux morceaux qui furent les premiers à me donner des images de scènes précises de mon roman.

Et les deux acteurs qui ont, pour moi, les visages de Sheyanne et Joshua.

   Dis donc je vous en dis beaucoup là, je n’ai pas l’habitude de me dévoiler autant…

Publicités

"

  1. Félicitatiiiions ! Tu dois te sentir légère 😀
    Le tango de Roxane… j’adore !
    Le résumé de ton histoire dévoile une trame très originale et qui sort totalement des livres que l’on trouve habituellement. Bon, il ne me reste plus qu’à te souhaiter bonne chance pour les relectures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s