Une Vague s’est levée

Dans mon parcours d’écriture, il m’est arrivé d’écrire quelques poèmes, ou des textes de chanson (sans en composer la musique, je ne suis pas musicienne !) C’est un exercice que je ne pratique pas souvent et cela fait un moment que je ne me suis pas lancée dans ce genre d’écrit.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous faire partager un de mes textes, écrit il y a une dizaine d’années, qui renvoie à un certain 26 décembre 2004…

Une Vague s’est levée

Un signe, écoute
Du ciel, une goutte
Les oiseaux sont partis
Abandonnés leurs nids

Puis l’ombre, le noir
Un jour, plus tard
La Terre a tremblé pendant la nuit

L’Océan s’est retiré
Il a gagné en puissance
Puis sur nous a déversé
L’étendue de sa vengeance

Une vague s’est levée
Assombrissant la lumière
Elle a voulu tout noyer
Qu’on subisse sa colère

Des cris, des pleurs
Du bruit, la peur
La mer emporte tout
On subit son courroux

Une larme, malheur
Où es-tu petite sœur ?
Je te cherche des yeux un peu partout

L’Océan s’est retiré
Il a gagné en puissance
Puis sur nous a déversé
L’étendue de sa vengeance

Une vague s’est levée
Assombrissant la lumière
Elle a voulu tout noyer
Qu’on subisse sa colère

Je n’y arriverai pas…
Elle est trop forte pour moi…
Je suis en train de lâcher…

Puis la mer s’est calmée
Nous laissant au désespoir
Il nous reste qu’à prier
Que ce n’était qu’un cauchemar

La vague s’est apaisée
Est revenue la lumière
On peut encore éviter
De réveiller sa colère

On peut encore éviter
Qu’elle noie la Terre entière…

Publicités

2 réflexions sur “Une Vague s’est levée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s