Maléfique

Par défaut

Maléfique
de Robert STROMBERG

Maléfique

Maléfique est une belle jeune femme au coeur pur qui mène une  vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son coeur pur en un coeur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption… (Source Allocine)

C’est assez la mode en ce moment de revisiter les contes ou les dessins animés pour en faire des films. On a eu Blanche-Neige et le Chasseur, Hansel & Gretel, La Belle et la Bête… et j’en passe. Le tout est de mettre un petit point d’honneur au côté « revisité ». Quand j’ai entendu parlé de Maléfique, j’ai aussitôt trouvé l’idée originale. C’est vrai, mettre en avant la « méchante » et en faire son héroïne, c’était assez tentant. Et puis ça reprenait le personnage du dessin animé de Disney (La Belle au bois dormant), la plus méchante des méchantes sorcières de Disney, avec ses cornes, son visage anguleux, son château macabre…

Aussi, j’étais assez contente de le découvrir. Mais je ne m’attendais pas à ça ! J’ai été complètement…envoûtée, c’est le mot ! Je vous explique tout ça. Le réalisateur a pris le parti de raconter l’histoire de Maléfique, en remontant à son enfance. On découvre donc cette sorte de fée, vivant au milieu d’autres êtres féériques, solitaire, qui se lie d’amitié avec un jeune humain. Les années passent, les premiers émois de l’amour font leurs apparitions, jusqu’à la trahison. Trahison qui détruit Maléfique et qui la fait devenir ce qu’elle est. Et puis, la princesse Aurore voit le jour… et devient l’objet de la vengeance de la fée trahie. A partir de là, j’ai adoré la tournure que prirent les choses. Si, dans le dessin animé d’origine, la petite princesse est recueillie par trois bonnes fées marraines, elles apparaissent ici comme bêtes, stupides et incapables de s’occuper de l’enfant. Si bien que Maléfique et son corbeau (qui devient humain de temps en temps) sont « obligés » de veiller sur la petite fille.

Les années passent et ce qu’on peut imaginer arrive, Maléfique se prend d’affection pour Aurore (joie totale de ma part, l’idée était sublime !) Je ne spoilerai pas plus (j’en dis déjà beaucoup) mais la suite et notamment la scène du baiser sensé réveiller la princesse endormie est superbement bien trouvé aussi. On y croit, quoi ! C’est plus « réaliste » !

Les scènes clés du dessin animé d’origine sont bien présentes mais elles sont entièrement revisitées et le « vrai » méchant n’est finalement pas celui qu’on croit !

Au niveau du jeu d’acteurs, rien à dire. Angelina Jolie est parfaite dans ce rôle et la jeune Elle Fanning est tout simplement sublime et fraîche, un rôle parfait pour elle. J’ai beaucoup moins aimé les trois marraines qui m’ont très vite énervées, mais c’était voulu j’imagine.

Visuellement, le film est magnifique, les couleurs, les effets spéciaux… Wouahou ! On sent qu’on est dans un Disney !

Ce que j’ai trouvé un peu dommage, c’est que le film oscille entre des scènes un peu naïves, qu’on peut destiné à un public enfant mais elles sont suivies par d’autres scènes beaucoup plus sombres et fantasmagoriques. Mon fils de 6 ans avait commencé à le regarder et on a vite arrêté car il a eu peur, alors que le début lui plaisait bien.

Ce fut donc une belle surprise !

Publicités

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s