Bridget Jones : folle de lui

Bridget Jones : folle de lui
de Helen FIELDING
aux éditions Albin Michel

Veuve, 51 ans, mère de deux enfants en bas âge, mais toujours en quête de l’homme idéal : Bridget is back ! Elle n’est plus obsédée par ses kilos, plutôt par les réseaux sociaux, le nombre d’amis qu’elle a sur Facebook (ce qui ne peut que mal se passer, vu son niveau en informatique) et ses enfants qui la font tourner en bourrique. Le grand Mark Darcy – avec qui elle a vécu le bonheur conjugal pendant dix ans – est mort dans un accident, et après une longue période de deuil, Bridget se transforme en cougar dans les bras d’un trentenaire sexy (et quelque peu immature). Mais pour combien de temps ? Car elle a bien entendu toujours le don de se mettre dans des situations impossibles. Les mésaventures de cette Bridget plus posée et plus mûre n’ont rien perdu de leur piquant. (Source Fnac)

J’avoue, j’étais très mitigée quand j’ai découvert la sortie de ce troisième opus de notre Bidget  « so british », d’une part parce qu’il débarquait plus de dix ans après le premier volet et d’autre part, parce que nous avions laissé Bridget sur le point de se marier. Du coup, tout l’intérêt de cette jeune trentenaire célibataire à la recherche du grand amour n’avait pu lieu d’être et je me demandais bien ce que l’auteur avait encore à nous raconter.

Avant de commencer sa lecture, je savais que Mark Darcy ne faisait plus partie de l’histoire, disparu tragiquement. Quand je l’ai su, j’ai trouvé ça injuste. Pour Bridget, mais aussi pour Mark (parce que j’adorais ce personnage et qu’il était l’homme parfait pour Bridget). Mais en même temps, l’auteur ne pouvait pas faire autrement pour nous replonger dans les aventures de Bridget Jones.

Du coup une fois la nouvelle de la non-présence de Mark digérée, on redécouvre donc une femme d’âge mur, avec deux enfants, Billy et Mabel, et qui passe du bon temps avec un tout jeune trentenaire. Après quelques pages où l’héroïne nous raconte un peu ses affres amoureuses du moment, l’auteur nous ramène alors un an en arrière, au moment où Bridget a décide de reprendre sa vie en main et de cesser son deuil, quatre ans après la mort de Mark.

Et là, j’ai complètement fondu. Pour la mère, maman-solo, qui élève tant bien que mal ses deux enfants, devant les regards critiques des autres parents d’élèves de l’école. Pour la veuve, qui essaye de re-vivre sans l’homme de sa vie, lui qui gérait tout, qui savait tout. Pour la femme enfin, qui tente de se reconstruire, en reprenant le contrôle sur sa vie, amoureuse et professionnelle. J’ai beaucoup ri, forcément, Bridget Jones n’a pas changé, elle a toujours le don de se mettre dans des situations pas possible. On la retrouve notamment en plein apprentissage de Tweeter. Mais elle m’a surtout beaucoup émue. Et j’avoue avoir eu à plusieurs moments quelques larmes au coin des yeux.

Après, est-ce que cet opus était indispensable ? Je ne sais pas. Mais j’ai été contente de retrouver notre anglaise aux mille péripéties qui m’a fait passé un excellent moment.

Publicités

2 réflexions sur “Bridget Jones : folle de lui

  1. On me l’a offert pour mon anniversaire et je n’y ai pas encore touché… je n’ai pas lu le deuxième. j’avais un peu peur d’être déçue après un premier opus que j’avais tellement adoré.
    je dois dire que ça fait quelques jours que je regarde la couverture du coin de l’oeil, mais l’envie ne vient pas…
    et bien tu m’as donné envie de me jeter à l’eau !

    • oui, il est très sympa, disons que je n’ai pas pu rester insensible à ses p’tites difficultés de maman qu’on connait toutes ! tu me diras ce que tu en as pensé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s