Presque un mois de silence

Par défaut

Oh my God ! je n’arrive pas à croire que cela fait presque un mois que je ne suis pas venue ici. Shame on me ! Vous avez le droit de sortir le fouet, le bâton ou quoi que ce soit pour me faire payer ces semaines de silence parce qu’en plus je n’ai aucune excuse.
Vous pourriez croire que mon absence bloguesque sous-entendait une folle période d’écriture mais ce n’est même pas le cas. Oui, oui, shame on me !

Mais qu’ai-je fait pendant ce mois ?

Un petit point sur l’écriture tout d’abord : Taryann, la malédiction du lac continue son petit bonhomme de chemin dans les challenges sur la Mare, avec des extraits postés une à deux par semaine. S’ensuivent des encouragements et des mots super sympas de grenouilles qui me motivent à fond à chaque fois. Pour autant, je poste des extraits que j’ai déjà écrit il y a pas mal de temps. Il n’y a pas encore d’extraits « inédits », écrits dans les derniers jours. La faute à ma totale désorganisation du moment.
Je n’arrive plus à me lever à 6h du mat’ (ou disons que je n’arrive plus à me coucher à 22h, pour avoir religieusement mes 8h de sommeil indispensable). Mais il va falloir que je reprenne les choses en main. Parce que tout s’en ressent. L’écriture, certes, mais aussi d’autres passions assez prenantes.
Quand je me levais à 6h, j’écrivais pendant 1h, je sortais ensuite ma chienne pendant 30 min, j’avais le temps de profiter de mon p’tit déj et de m’occuper de mes p’tits bouts sans prendre de retard et je passais ma journée de travail fraîche et dispo, toute ragaillardie par les nombreuses choses que j’avais déjà faites en début de journée.
Là, j’ai l’impression que mes journées sont des « brouillons ». Je me lève en speed, je suis en retard, je presse les enfants et j’ai le sentiment d’être endormie pendant toute la journée. Donc il va falloir que je me donne un bon coup de pied aux fesses pour reprendre tout ça en main !

Bon, ce mois-ci, j’ai quand même réussi à écrire 5000 nouveaux signes de Taryann. (5000 signes, en un mois, alors que je carburais il y a peu à 3000 signes par jour).

En ce qui concerne Sheyanne, projet que j’avais mis en pause, je souhaite le reprendre aussi, mais sans objectif de soumission éditoriale. Je compte le corriger du mieux que je peux, le transmettre à des yeux avisés en relecture pour pouvoir le mettre en format livre, juste pour moi, juste pour dire que j’aurais été au bout avec ce projet. Et mettre un point final à cette histoire parce que je sens aussi que je n’arrive pas à m’investir autant que je le voudrais dans Taryann à cause de ça.

Sinon, le mois dernier, je me suis un peu promenée. Si vous êtes une grenouille ou si vous suivez un peu l’actualité des auteurs de l’imaginaire sur les réseaux sociaux, vous ne pouvez pas passer à côté du festival des Imaginales qui a lieu tous les ans à Epinal. Alors, non, je ne me suis pas rendue là-bas. Et j’ai été « contrariée » pendant tout le week-end en question tant il y avait de personnes à rencontrer et de grenouilles avec lesquelles échanger. Mais je me suis déjà promis d’y aller l’année prochaine, j’en reparlerai donc…
Si je ne suis pas allée à Epinal cette année, j’ai réussi à me motiver à quitter le Bout de la Terre pour me rendre à St Malo, au festival Etonnants Voyageurs. Saint-Malo, c’est quand même à 2h30 de chez moi, mais il y avait une personne présente que je ne voulais pas louper : j’ai nommé Cindy van Wilder (vous savez, l’auteur des Outrepasseurs, ma série coup de cœur de ces derniers mois). Autant dire que la rencontre était attendue et ne m’a pas déçue. J’ai pu avoir le temps d’échanger avec elle, de parler de tout et de rien (d’écriture forcément un peu) et d’avoir ma dédicace ! Cindy est vraiment quelqu’un de généreux, d’abordable et d’amical. J’ai adoré ce petit moment passé en sa compagnie.
J’ai eu la chance d’échanger également avec Estelle Faye (La Voie des Oracles), Timothée de Fombelle (Le Livre de Perle), Anne-Laure Bondoux (Tant que nous sommes vivants), ou encore Katherine Howe (Conversion).
J’ai passé un excellent dimanche ce jour-là, et c’est d’ailleurs dans le trajet de train que j’ai écrit mes 5000 nouveaux signes.

Voilà un peu pour les news, je reviens très vite pour vous donner mon bilan du mois de mai !

Publicités

Une réponse "

  1. Parfois, on a besoin d’une petite pause pour mieux repartir… Et quand je vois que tes nouveaux 5000 signes sont nés juste après de chouettes rencontres, je me dis que tu manquais juste de carburant. 😀 Bonne reprise et bon courage pour tes résolutions de te lever à 6H. Moi, j’en serais bien incapable. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s