Retour aux sources

Comme je vous le disais dans ma précédente note, l’été fut pour moi un moment de quasi non-écriture mais une période de réflexion et de remise en question (et oui, encore !).
Ne vous inquiétez pas, rien de méchant, j’ai simplement changé d’objectif sur mes écrits. (là aussi, encore, je sais !)
Si vous vous en souvenez bien, et si vous me suivez depuis un petit bout de temps (j’ai le droit de rêver !), vous savez qu’il y a peu, je visais principalement l’auto-édition. J’aimais beaucoup l’idée de créer moi-même mon livre en tant qu’objet, d’en créer la couverture, la quatrième, toussa, toussa.
Et puis j’ai découvert Cocyclics, ou du moins je m’y suis plus investie qu’à mes débuts et l’idée d’une publication à compte d’éditeur m’a fait brillée les mirettes.
J’ai donc changé de cap, en écrivant dans ce but mais en restant parfois bloqué sur des choses toutes bêtes (parce que je me disais que ça ne passerait pas en comité de lecture)
Bref, après des mois et des semaines de questionnement, j’ai fait un peu table rase de tout ça et je me suis reposée la question de savoir ce que je voulais vraiment faire de mes écrits.

La nouveauté du jour, elle est là, c’est que je reviens à mes premiers amours, c’est-à-dire l’auto-édition. Je ne me vois franchement pas me lancer dans l’aventure de la recherche d’éditeurs mais j’ai besoin d’avoir mes écrits terminés en format livre pour me dire que j’aurais été jusqu’au bout. Je le fais pour moi, et pour pas mal de personnes de mon entourage. Je ne compte pas faire de promotion, je resterai très discrète mais bien sûr, je vous en parlerai ici.
J’ai l’impression que cela m’enlève un poids.
Bien sûr, qui dit auto-édition, ne dit pas bâclage. Je compte bien corriger à fond et faire relire à plusieurs personnes mes romans avant d’en faire quelque chose. Je veux le faire moi-même, certes, mais je veux le faire bien.
Pour l’instant, je compte éditer mes écrits dans une version papier mais j’espère acquérir assez de connaissance pour créer des e-book également.
Cette décision fut renforcée aussi à la suite d’une rencontre avec d’autres auteurs « grenouilles » début août. J’avais besoin de leur en parler et qu’elles me rassurent sur ma « légitimité » dans la Mare où je me sens de mieux en mieux et où j’ai trouvé des personnes formidables (amies grenouilles, si vous passez par là). Et ce fut chose faite donc j’en suis contente !

Et depuis… et bien depuis, je carbure ! Je me suis « imposée » un rythme de 3000 signes par jour, en m’autorisant une journée de pause dans la semaine. J’ai repris le crayon le 15 août et non seulement j’ai enfin terminé le chapitre 8 commencé bien avant l’été mais j’ai aussi écrit le chapitre 9 en une semaine ! C’est pour vous dire… je n’ai jamais autant écrit de jours d’affilés sur ce projet. Pourvu que ça dure ! Et si ça dure, et si Taryann mesure entre 300 000 et 350 000 signes comme je le prévois, je devrais l’avoir fini pour fin octobre !

Du coup, Sheyanne devrait aussi sortir de l’ombre par la suite. Après le premier jet de Taryann, je compte le reprendre, le faire relire et me lancer dans les corrections avant une belle auto-publication.

Dans les bonnes résolutions, je compte publier au moins une note en plus de mes bilans mensuels sur ce blog. Deux articles par mois, ce serait le strict minimum !

Non mais… ça fait du bien de se donner des coups de pied aux fesses des fois…

Ah oui, j’oubliais ! J’ai repris mon stylo plume. Ecrire directement sur ordi, ce n’est franchement pas mon truc.

Publicités

4 réflexions sur “Retour aux sources

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s