Rédemption

Rédemption
de Bérengère ROUSSEAU
aux éditions du Riez

See original image

Quand un vieux médaillon et quelques documents anciens révèlent à Noâm les soupçons de collaboration qui pèsent sur son arrière-grand-père, son monde bascule. Comment accepter et vivre avec cette honte ? Il veut comprendre. Avec son meilleur ami, il se rend au Château de Noisy, là où son aïeul fut aperçu pour la dernière fois.
Sur place, ils sont victimes d’un éboulement. Ils se réveillent en 1944 à la veille de la Bataille des Ardennes. Noâm voit là l’occasion de restaurer l’honneur de sa famille, au risque de changer le cours de l’Histoire. Et si, justement, celle-ci avait déjà changé ?

J’ai mis du temps à me décider à lire ce roman. D’une part parce que j’avais une tonne de livres-priorité à lire avant (pour mon boulot notamment) et parce que je savais que le thème était plus que lourd. J’ai fini par le mettre sur ma Pile de livres à lire, à forcer le destin si je puis dire… Et j’en suis ressortie… un peu plombée !
La période de la Seconde Guerre Mondiale est un sujet qui m’a toujours intéressé, et c’est pourquoi j’avais envie de lire ce livre (et aussi parce que c’est une collègue « grenouille » que je soutiens et qui m’inspire !).
On plonge donc dans l’histoire de Noâm et dans l’Histoire de la Belgique, avec cet événement sanglant que fut la bataille des Ardennes. Sorte de Retour vers le futur très sombre, ce roman nous ramène en cette période tragique, où Noâm veut profiter de ce retour en arrière pour changer l’histoire (son arrière-grand-père était un collabo et il ne le supporte pas). Mais rien ne se passe comme prévu et Noâm et Lucas se rendent vite compte que le passé dans lequel ils se trouvent n’est déjà plus le même que celui qu’il connaisse. En plus de devoir lutter pour rester en vie, ils vont devoir trouver une solution pour revenir dans le présent.. mais quel présent ?
Le roman est très bien écrit, j’ai vraiment beaucoup aimé la plume de Bérengère Rousseau, c’est juste et précis. L’histoire est froide, sombre, sanglante, à l’image de la couverture d’ailleurs et je l’ai vécu comme une sorte de huis-clos, où les protagonistes ne sortent jamais du hameau entourant le château de Noisy.
Je ne peux pas dire non plus que ce soit un coup de cœur car bizarrement, j’ai mis du temps à le finir. Je n’étais pas forcément pressée de retrouver ces pages où m’attendaient tant de tensions. Je n’ai pas réussi non plus à me passionner pour les personnages.
Cependant, j’ai vraiment apprécié l’écriture de Bérengère Rousseau et même si Rédemption ne m’a pas transporté, je suivrai ses prochains écrits avec beaucoup d’intérêt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s