La fin est proche…

Par défaut

Cela faisait un petit moment que je n’étais pas venue vous parler de mon projet d’écriture en cours. En même temps, il n’y avait pas grand-chose à expliquer, mis à part que ça avançait, petit à petit.
Pourquoi cette note donc ? Je vous vois venir… non, non, je n’ai pas encore posé le point final de cette belle aventure. En fait, tout est dans le titre : « La Fin est proche… ».

See original image
Pour être plus claire, il ne me reste plus que deux chapitres à écrire (ainsi que l’épilogue) et j’aurais terminé l’écriture du premier jet de Taryann, la malédiction du lac.

Deux chapitres, cela peut paraître peu comme beaucoup, tout dépend de la taille desdits chapitres, me direz-vous, et du temps que je vais mettre à les écrire.

En fait, je suis plutôt optimiste concernant ce dernier point. Les deux chapitres en question expliquent tout du mystère de mon histoire et offre le dénouement. J’ai déjà tout en tête et je sais que les mots vont s’aligner tout seuls. D’ailleurs, j’ai déjà commencé aujourd’hui et ça glisse… comme si j’attendais ce moment depuis le début (et ce n’est pas complètement faux).

La fin approchant, je sens monter en moi une excitation que je n’avais pas connu depuis longtemps (depuis la fin du premier jet de Sheyanne, qui remonte à 8 ans, donc vous imaginez…). L’excitation de pouvoir écrire le mot « FIN », et ressentir ce vide qui va inexorablement me prendre pendant un certain temps. On compare souvent l’écriture d’un livre à un accouchement. On ne peut va vraiment comparer, hein, on est d’accord mais simplement pour dire qu’on met un certain temps à concevoir une histoire (comme un enfant) et une fois écrit, et bien il n’est plus vraiment à nous ! Il va voler de ses propres ailes !

Bien sûr, je sens qu’une tonne de travail m’attend à la suite de ce point final : la relecture, les corrections… cela demande autant de boulot que l’écriture, si ce n’est plus. Heureusement, je suis bien entourée, je sais que je ne manquerai pas de bêta-lecteurs. Et puis je ne parle même pas encore de tout le travail de l’auto-édition qui m’attend derrière… Mais j’avoue que ce n’est que du bonheur. (Et je vais acquérir le livre de Nathalie Bagadey qui s’annonce comme une bible pour moi !)

Enfin, je dois bien avouer aussi que mon prochain projet Le Cercle des Ombres, titille de plus en plus mes synapses. Le « casting » est quasiment bouclé (rho l’autre, elle se prend pour un réalisateur !) et plusieurs scènes apparaissent toutes seules dans mon esprit. C’est bon ça ! J’adore cette étape de création. J’ai l’impression que mes personnages travaillent tout seuls dans ces moments-là !

Voilà, la prochaine fois que je viendrais vous parler de Taryann, ce sera pour le point final, qui sera posé dans moins d’un mois, si tout va bien !

Publicités

"

  1. Ah, les fins… J’ai toujours tendance à les bâcler, tellement pressée que je suis de commencer le projet suivant. ^^ Et je vois que je ne suis pas la seule puisque le projet suivant te titille les méninges. Tu vas commencer ce nouveau projet pendant que Taryann se fait lire par tes bêta lecteurs ou tu fais une courte pause ?

    • C’est vrai que la fin avance vite, on verra après à la relecture ce que ça donne ! 😉 pour le prochain projet, si je m’écoutais, oui, je commencerais tout de suite après. Mais je voulais revoir Sheyanne et faire une première relecture/correction de Taryann avant de l’envoyer à mes bêtas-lecteurs. Pendant ce temps, mon cahier de prise de notes pour « Le Cercle des Ombres » se remplira de plein d’idées ! Mais j’avoue qu’il prend toute la place dans ma tête en ce moment… Kellen et le lac commencent doucement à prendre congé dans mon esprit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s