Sheyanne : relecture pour plan de corrections

Par défaut

Cela fait un moment que je ne suis pas passée par ici !

J’aimerais vous dire que j’ai bien travaillé sur mes corrections mais ce n’est pas tout à fait ça ! 😉 Disons que j’ai été pas mal occupée ce mois-ci à la préparation d’un concours pour mon avenir professionnel et j’ai donc un peu laissé l’écriture de côté…

Où en suis-je ?

Comme je vous l’annonçais, Taryann prend un peu de repos dans ma tête et je reprends du coup mon projet précédent : Sheyanne.
Mon objectif à long terme est de l’auto-publier, mais sans promotion, histoire de le boucler, juste pour moi , et pour mon entourage.

Cela fait quasiment un an que je n’avais pas replongé dans cette histoire. C’est une grosse pause, certes, mais qui a du bon, car je peux relire avec un œil neuf. Et c’est vraiment ce qui se passe.

See original image

J’ai donc décidé de relire tout mon manuscrit en entier, sans annoter mon texte, en prenant simplement des notes sur un carnet pour pointer les choses à remanier chapitre par chapitre. J’ai déjà noté pas mal de truc, et je n’en suis qu’au tiers de ma lecture. Et je me rends compte déjà que les deux premiers chapitres sont à revoir entièrement. J’ai encore en tête les remarques que l’on m’avait faite sur le chapitre 1 posté sur la Mare et moi-même, j’ai réalisé le travail qu’il y avait sur cette entrée en matière.

Du coup, j’espère pouvoir finir cette relecture d’ici la fin de semaine prochaine. Ensuite, je pourrai attaqué les corrections proprement dites sur le fond pour l’envoyer à deux ou trois bêta lecteurs de mon entourage.

Ces corrections, j’aimerais les boucler avant fin juin.

Allez, au boulot !

Publicités

"

  1. On croit souvent que le travail d’écriture est le plus long… A mon sens, c’est une erreur, surtout si on a la plume facile… En revanche, le travail de relecture est capital, incontournable, et hélas trop souvent oublié par pléthore d’auteurs, qu’ils soient au-édités ou pas, d’ailleurs… par respect du lecteur, cette étape est pourtant indispensable… Alors, bon courage, j’en suis au même point pour ficeler un nouveau polar à la fin juillet et le rendre quasi nickel à mon éditeur… 😉

    • c’est vrai que la travail de relecture-corrections est important et je n’ai jamais fait abstraction de cette étape. Mais j’ai gagné en qualité de corrections en bêta-lisant d’autres personnes. C’est flagrant maintenant tous les défauts que je me trouve !

  2. Les corrections, c’est le plus long, le plus difficile… mais quand on se relit et qu’on voit tout ce qu’il y a à corriger, il faut se dire que c’est aussi parce qu’on s’est beaucoup amélioré. Courage !

    • oui, c’est tout à fait ça ! ce n’est pas la partie que je préfère, mais bon, c’est pour la bonne cause ! Et le plus dur, c’est de résister à la tentation de commencer un autre projet qui trotte et retrotte dans ma tête ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s