Le Cocyclics de Manihola

Cette année, Cocyclics, collectif de bêta-lecteurs de l’Imaginaire, fête ses 10 ans d’existence. Et pour fêter cette décennie, plusieurs membres de ce collectif (les grenouilles) se sont retrouvés le week-end dernier à Paris. Je n’y étais pas, malheureusement, et ce n’est donc pas de ces retrouvailles que je veux vous parler aujourd’hui.

Je voulais profiter de cette ambiance festive pour vous raconter mon propre Cocyclics…

Il était une fois une apprentie-auteure qui cherchait sur la toile des blogs d’auteurs à suivre…
C’est un peu comme ça que ça a commencé. La première fois que j’ai entendu parlé de ce forum, c’était sur le site d’une auteure de talent que je suis toujours : Bénédict Taffin. Je ne sais plus exactement quand elle en a parlé mais au moment où j’ai commence à suivre ses aventures, elle publiait son premier roman chez Gallimard (Les Yeux d’Opale).
See original image

D’autres blogs auteurs évoquaient également Cocyclics et c’est tout naturellement que je m’y suis intéressée. J’écris du fantastique, j’étais tout à fait dans le thème de l’imaginaire. Et je m’y suis inscrite le 8 mai 2013 sous le pseudo Peewee (pour la petite anecdote, j’avais enregistré « peewee » tout en minuscule mais comme j’aime bien chipoter, j’ai demandé à ce qu’on me mette le P en majuscule. Et cela ne date que de cette année !)
See original image

Comme il est de coutume sur la mare, j’ai commencé par me présenter, en expliquant ce que j’écrivais, mon projet en cours (c’était déjà Taryann) etc.

Puis j’ai pris un peu de temps pour essayer de comprendre comment fonctionnait le forum. Car il est riche…très riche ! Et on peut facilement s’y perdre. J’avais bien remarqué la section « Papyrus », où plusieurs grenouilles proposaient des extraits de leur roman à bêta-lire. Mais il y avait tant de grenouilles qui proposaient déjà leur service que je n’osais pas me lancer (après coup, j’ai compris qu’il fallait plonger, qu’il faut bien commencer quelque part)

Puis je me suis lancée une première fois dans le Challenge 1er jet. Le but, comme je l’ai déjà expliqué, était de terminé mon projet avant le 31 décembre (et on était encore en 2013). Là encore, après coup, je n’étais pas forcément prête à partager mes écrits. j’avais du mal à lier contact avec les autres membres et je ne publiais que très peu d’extraits (je n’avais pas envie qu’on connaisse tout de mon histoire) et donc le challenge ne vivait pas.
Et la vie s’en est mêlée, j’ai dû faire une pause dans l’écriture et dans le forum, avec un grosse remise en question qui fut positive, heureusement.
See original image

Je suis donc revenue sur le forum le 20 février 2014. Là, j’avais changé mes projets, j’étais en train de corriger entièrement Sheyanne. Cela m’a pris plusieurs mois, et j’ai fini de le relire fin novembre 2014… Pour le réécrire entièrement dès janvier ! Et oui, je m’étais rendue compte que beaucoup de choses n’allait pas, j’étais un peu maso certainement (et je dois l’être encore). Mais pour le coup, je m’étais mis une deadline de trois mois pour finir la réécriture et j’ai donc terminé avant le 31 mars 2015, comme je me l’étais fixé.
A la fin de cette réécriture, en mai je crois, j’ai donc tout naturellement posté un premier extrait dans les Papyrus, après m’être fait moi-même la main sur plusieurs bêta-lectures. Mais cela faisait trop peu de temps que j’avais laissé reposé Sheyanne et je me rendais compte, en voyant tous les avis, qu’il me restait encore beaucoup de travail dessus. (Qui a dit que l’écriture pure était la plus dure des étapes ?) J’ai donc laissé ce projet de côté…
See original image

Sheyanne, cela faisait très longtemps que j’étais dessus. Trop longtemps. Il était temps que je passe à autre chose. Taryann, la malédiction du lac est tout naturellement revenu à moi. Et j’ai tout aussi naturellement relancé un challenge 1er jet. Et là, j’avoue, ce fut une année de pur bonheur sur le forum. J’ai adoré ce challenge. En gros, je postais un ou deux extraits par semaine sur un fil, et j’avais une bonne dizaine de grenouilles qui attendaient à chaque fois ces extraits pour connaitre la suite de mon histoire. Parce qu’il faut dire que je n’étais pas tendre avec mes lecteurs car chaque fin d’extraits se terminait sur un « cliffhanger' » et on m’a haï (gentiment) pour ça. Je me suis bien amusée ! Et j’étais obligée d’écrire pour pouvoir fournir mes lecteurs impatients. Bien sûr, le but du challenge est de terminé un premier jet, et les grenouilles qui suivent les projets doivent être là pour encourager. Ce n’est donc que des avis positifs que l’on reçoit pendant cette étape.

L’année 2015 s’est terminée et je n’avais pas tout à fait fini d’écrire mon premier jet. Ce n’était pas bien grave, Taryann a continué quelques mois de plus en challenge 2016…

A présent, il se repose… et là, comme vous le savez, je corrige… Sheyanne ! On en fini, jamais, hein ! Et pour le coup, je retrouve moi-même dans cet écrit les erreurs qui avaient été relevées l’année dernière dans les Papyrus mais que je ne voyais pas à ce moment-là.

Cocyclics, c’est une véritable révélation pour moi. Ici, je n’ai parlé que de ma propre écriture mais si vous saviez à quel point j’ai appris sur mes propres erreurs, mes propres manies d’écrivain en bêta-lisant les autres ! C’est une source d’information incroyable. C’est un magnifique forum, positif sur tous les points, j’y ai rencontré des auteurs formidables, des grenouilles sympathiques et certaines sont même devenues, je pense, des amies.

Bref, c’était mon Cocyclics, le point de vue de Manihola (ou de Peewee pour les autres) et quoi qu’il puisse se passer pour mes écrits, je sais que ce forum en sera pour beaucoup.

Je vous aime les grenouilles !

See original imageSee original imageSee original image

Et merci de m’avoir lu jusqu’au bout…

Publicités

6 réflexions sur “Le Cocyclics de Manihola

  1. Coucou Peewee ! 🙂

    Chouette, j’aime beaucoup lire les retours d’expérience dans ce genre-là. C’est intéressant de voir comment tu es arrivée jusqu’à la mare (et trop dommage qu’on n’ait pas pu se voir à l’anniv’ CoCy) Je me rappelle moi aussi m’être perdue à plusieurs reprises dans les sous-sections (et même encore aujourd’hui, je confonds toujours Plume dans la palme et ses petits acolytes o/)

    Pour moi, CoCyclics s’est d’abord révélé être un formidable tremplin pour rebondir après une affreuse période personnelle pendant laquelle mon rapport à l’écriture était devenu chaotique. CoCy fut une boîte à outils très très riche, pour affûter ma plume, mais aussi pour reprendre confiance et plaisir. Pour me remettre à la lecture aussi. Et puis, finalement, c’est devenu une aventure humaine, avec de belles rencontres, virtuelles ou réelles. 😉

    Je croise les palmes pour tes corrections ! ❤

    • Merci Edel-Weiss ! Oui, Cocy est souvent là dans les moments de doute aussi. Et comme beaucoup en passe par là, ça fait du bien d’entendre dire que ça ne dure pas ! Je croise moi aussi les palmes pour ta thèse ! 😉

  2. CoCyclics, antre à auteurs maso. Ou comment se faire du mal et en redemander, mais comment se faire tellement de bien aussi, à soi et à son écriture. Merci pour ce témoignage, moi aussi j’adore lire des articles de ce genre ! ♥

  3. Quel bel hommage à Cocyclics! C’est toujours intéressant de voir quelle est l’expérience de chacun sur ce forum et l’impact sur l’écriture. Je suis inscrite depuis moins longtemps que toi, mais c’est vrai que Cocy est une communauté bienveillante qui permet de faire des progrès incroyables, même s’il est difficile de se lancer et de soumettre un peu de soi à la bêta-lecture! (Heureusement que les grenouilles sont bienveillantes)
    Courage pour les corrections de Sheyanne! J’ai bien l’impression que ces phases de correction et de remise en question sont bien plus dures que l’écriture du premier jet en effet 🙂
    J’espère qu’on aura l’occasion de se croiser irl à l’avenir!

    • Merci Florie ! ❤ moi aussi j'espère pouvoir te rencontrer un jour. C'est vrai que je ne participe pas beaucoup aux grosses rencontres grenouilles (Ima, Convention, 10 ans…) mais cela correspond rarement à mon emploi du temps et il faut dire que je suis vraiment au bout du monde donc c'est toujours compliqué. Mais je ne désespère pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s