Mon P’tit Bilan de janvier

BD lues

Ninn de Jean-Michel Darlot
Tome 1 : La Ligne noire
La petite fille du métro parisien Ninn fut découverte tout bébé dans le métro parisien par deux ouvriers effectuant des réparations sur les voies. Aujourd’hui, Ninn a onze ans et le métro est son univers. Elle en connaît le moindre recoin et s’y sent comme chez elle. Mais en dépit de sa joie de vivre, Ninn se pose mille questions. D’où vient-elle ? Quels sont ces souvenirs lointains et incompréhensibles qui hantent ses souvenirs, elle qui n’a jamais mis le pied hors de Paris ? Pourquoi voit-elle, depuis peu, des essaims de papillons parcourir les galeries, invisibles aux yeux de tous sauf aux siens ? Toutes ces questions la taraudent, d’autant qu’une sourde menace la traque sans répit…
un univers original pour cette BD jeunesse ! Une histoire mystérieuse qui se passe dans le métro. Il fallait y penser et ça passe très bien !

Retour au centre de la Terre de Ludo Lullabi
Tome 3 : Les Prophètes ignorants

Nuit noire sur Brest de Damien Cuvellier, Bertrand Galic, Kris
Dimanche 29 août 1937, à Brest. Un sous-marin républicain espagnol fait surface au milieu des eaux brumeuses, en rade du port militaire. Des réparations sur l’engin sont nécessaires. Sous la houlette de l’affreux Troncoso, un commando franquiste s’organise à toute allure dans le but de conquérir le navire. Proches des phalangistes, ils savent pouvoir s’appuyer sur les fascistes locaux. La belle Mingua leur est associée. Collaboratrice de charme, elle est prête à tout pour optimiser la réussite de l’entreprise nationaliste. Mais les forces de gauche, communistes et anarchistes en tête, sont décidées à faire front et résister. « No pasaràn ! Mort au fascisme ! »
une BD historique très bien faite mais assez ardu à comprendre. J’avoue avoir un peu décroché.

Les Enfants de la baleine de Abe Umeda
Tome 4

Entre ciel et terre de Golo Zhao
Tome 1
À la mort de sa mère, la petite XiaoBa est confiée à sa grand-mère, mais, inconsolable, elle n’a de cesse de rejoindre celle qui l’a mise au monde et qui vit aujourd’hui parmi les étoiles. Lorsqu’elle atteint enfin son but commence pour son ami Ming une longue et périlleuse quête au cours de laquelle il croisera la route d’un taoïste aux prédictions inquiétantes, aidera une princesse persécutée à l’apparence de sangsue dans sa tentative de sauver son peuple des démons et tentera d’échapper aux griffes d’un officier de police qui le soupçonne d’avoir enlevé XiaoBa.
Un manga chinois très onirique, peut-être un peu trop… Je n’ai pas bien compris où allait l’histoire.

Draak de Glaz
Tome 1 : Enfin libre !
Il est temps de plonger dans l’univers des redoutables Vikings ! Enfin, pas si redoutables ! Oubliez tout ce que vous savez sur ce peuple? vous allez être surpris par ces Vikings plus dingues les uns que les autres ! Là-bas ils domestiquent les dragons pour en faire des alliés, ils ne se laissent impressionner par personne (sauf peut-être par leurs femmes?) mais surtout ils vivent des histoires hilarantes dans un village complètement fou !
Une BD jeunesse aux petites saynètes qui se déroulent sur une ou deux pages. Je n’ai pas forcément accroché plus que ça. Certaines blagues ne me faisaient pas rire.

La Forêt des Renards pendus de Nicolas Dumontheuil
Rafael Juntunen a peur. S’il avait pu s’échapper avec le butin d’un braquage qui avait mal tourné, son complice de l’époque avait été arrêté. Le temps a passé, ce dernier va sortir de prison et réclamer sa part. Seulement, Rafael ne veut plus partager. Il prend la fuite et se cache au fin fond de la Laponie, dans la forêt des renards pendus. Le gangster de trente ans, célibataire, ne voudra partager son butin avec personne mais il ne pourra pas rester tranquille bien longtemps, rejoint très vite par un ex-major de l’armée alcoolique mis sur la touche, et une Lapone nonagénaire en fuite. Les trois personnages vont résister à tout, aussi bien aux anciens complices de Rafael décidés à récupérer leur part du magot, qu’aux représentants de la « civilisation ». Mais on ne transgresse pas impunément les lois qui règlent la vie en société…
des personnages atypiques et hauts en couleur qui se retrouvent ensemble dans une cabane perdue au fond des bois…cela donne des situations cocasses ! Très sympa !

Les Champions d’Albion de Jean-Blaise Djian et Nathaniel Legendre
Tome 1 : Le pacte de Stonehenge
1199. De retour des croisades, lors du siège d’un château limousin, le valeureux roi Richard tombe sous un carreau d’arbalète. Apprenant le drame, sa mère, la reine Aliénor d’Aquitaine est terrassée par la douleur. Mais elle est également extrêmement préoccupée par une missive que vient de lui remettre le porteur de la triste nouvelle : Les vassaux de son défunt fils ont tout mis en ?uvre pour rapatrier un « bien sans pareil » sur le sol anglais, mais pour l’heure, ce précieux objet est bloqué en France.Convaincue qu’il s’agit de la couronne royale, Aliénor craint que son plus jeune fils, Jean- sans- terre, ne veuille à tout prix l’intercepter pour ensuite revendiquer le trône. Aussitôt, elle somme sa confidente, l’épouse de Waltheof d’Huntingdon, de réunir ses champions pour aller récupérer mystérieux trophée. Entendant cela, la jeune Robyn décidera de rejoindre les Champions et prouver à tout le monde qu’elle est la digne héritière de son père Waltheof !
une aventure où les héros sont des animaux, ce n’est pas sans rappeler le Robin des Bois de Disney ! Et la BD est très sympa !

Juliette de Camille Jourdy
Juliette est une jeune fille fragile, qui revient vivre chez son père… Mais la vie familiale n’est pas simple, entre un père fantasque et une soeur débordée. Un récit subtil sur le quotidien, ses tracas mais aussi ses joies…
je ne suis pas fan des dessins de Camille Jourdy, et j’accroche encore moins à la police utilisée pour le texte, trop « patte de mouche » à mon goût. Mais l’histoire… un récit de vie tout en douceur et en fragilité. Une belle réussite !

Ninn, tome 1 : La ligne noire par Darlot Retour au centre de la Terre, tome 3 : Les prophètes ignorants par Lullabi Nuit noire sur Brest par Cuvillier Afficher l'image d'origine Entre Ciel et Terre, tome 1 par Zhao La forêt des renards pendus (BD) par Dumontheuil Les Champions d'Albion, tome 1 par Djian Juliette par Jourdy


Livres lus

Les Mots entre mes mains de Guinevere Glasfurd
Quand Helena Jans van der Strom arrive à Amsterdam pour travailler chez un libraire, la jeune femme, fascinée par les mots, a appris seule à lire et à écrire. Son appétit pour la vie et sa soif de connaissance trouveront des échos dans le cœur et l’esprit du philosophe René Descartes. Mais dans ce XVIIe siècle d’ombres et de lumières, où les penseurs sont souvent sévèrement punis, où les femmes n’ont aucun droit, leur liaison pourrait les perdre. Descartes est catholique, Helena est protestante. Il est philosophe, elle est servante. Que peut être leur avenir?
énormissime coup de cœur pour ce premier roman lu cette année ! Presque 500 pages dévorés en 5 jours. Tout simplement génial, j’ai adoré l’héroïne et l’histoire qui l’entoure. Celle-ci rappelle beaucoup celle de La Jeune fille à la Perle mais je l’ai trouvé encore mieux. Ma plus belle découverte de la rentrée littéraire de 2016.

Le Dernier des nôtres de Adélaïde de Clermont-Tonnerre
Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.
Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d’un petit garçon.
Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont-Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes newyorkaises, de la tragédie d’un monde finissant à l’énergie d’un monde naissant… Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.
deuxième livre de l’année et…deuxième coup de coeur ! J’ai été happée par cette histoire et j’ai bu avec beaucoup de plaisir les mots de l’auteur. Des héros touchants et une terrible histoire… Superbe !

L’Enfant de Schindler de Leon Leyson
Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l’âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l’employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d’autres juifs pris dans les filets nazis.
je connais très bien le film de Spielberg et je l’avais d’ailleurs revu il n’y a pas longtemps. Mais j’ai tout de même grandement apprécié ce livre qui m’a beaucoup touché. J’ai beaucoup aimé l’après-guerre, et comment les Juifs ont pu reprendre (ou non) leur vie.

     Les mots entre mes mains par Glasfurd Afficher l'image d'origine schindler

Films visionnés

Kingsman de Matthew Vaughn
KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?
Premier film de l’année et là encore, gros coup de coeur ! Pourtant, je n’aime pas les films d’espionnage mais tourné ainsi, surtout avec l’énorme classe de Colin Firth, je fonds littéralement !

Steve Jobs de Danny Boyle
Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.
Malgré l’esthétique du film qui est indéniable, je n’ai pas accroché car je ne connais pas assez l’univers du « bonhomme ». J’ai préféré le précédent film de Alex Gibney, où l’on découvrait plus la vie de Jobs. Ici, on reste un peu trop dans le blabla de l’informatique et j’avoue m’être perdue à plusieurs reprises.

Kubo et l’armure magique de Travis Knight
Kubo est un être aussi intelligent que généreux, qui gagne chichement sa vie en sa qualité de conteur, dans un village de bord de mer. Cette petite vie tranquille, ainsi que celle de ses compagnons Hosato, Hashi et Kamekichi va être bouleversée quand par erreur il invoque un démon du passé. Surgissant des nues cet esprit malfaisant va abattre son courroux sur le village afin d’appliquer une vindicte ancestrale. Dans sa fuite, Kubo fait équipe avec Monkey et Beetle, pour se lancer dans une épopée palpitante afin de sauver sa famille et percer le secret de la chute de son père, le plus grand samouraï que le monde ait jamais connu. À l’aide de son Shamisen- un instrument musical magique-il va affronter toutes sortes de dieux et de monstres, notamment le terrible Moon King assoiffé de vengeance ainsi que les affreuses sœurs jumelles afin de dénouer le mystère de son héritage, réunir sa famille et accomplir sa destinée héroïque.
magnifique ! J’ai adoré ! Je suis impressionnée par cette technique du « image par image » (Les Boxtrolls, Coraline…). là, ça frôle la perfection, en incluant en plus l’origami. Le scénario est assez dur tout de même, j’ai trouvé une surenchère de perte d’êtres chers… mais bon, quel vibrant hommage au Japon !

Legend de Brian Helgeland
Londres, les années 60. Les jumeaux Reggie et Ronnie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. À la tête d’une mafia impitoyable, leur influence paraît sans limites. Pourtant, lorsque la femme de Reggie incite son mari à s’éloigner du business, la chute des frères Kray semble inévitable…
Magnifique Tom Hardy… plus je le vois, et plus j’adore son jeu d’acteur. Et pour le prix d’un, on en a 2 dans ce film ! Très belle performance et très beau film aussi.

Alice de l’autre côté du miroir de James Bobin
Les nouvelles aventures d’Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.
Alors bizarrement, même si l’histoire est bien éloignée de celle d’origine, j’ai beaucoup apprécié cette nouvelle version. Visuellement top !

Warcraft : le commencement de Duncan Jones
Le pacifique royaume d’Azeroth est au bord de la guerre alors que sa civilisation doit faire face à une redoutable race d’envahisseurs: des guerriers Orcs fuyant leur monde moribond pour en coloniser un autre. Alors qu’un portail s’ouvre pour connecter les deux mondes, une armée fait face à la destruction et l’autre à l’extinction. De côtés opposés, deux héros vont s’affronter et décider du sort de leur famille, de leur peuple et de leur patrie.
Mouais… je pense que le film a été fait pour les fans du jeu. Les personnages sont assez « vides », c’est creux, le scénario est archi-prévisible.

      Kingsman : Services secrets : AfficheSteve Jobs : AfficheKubo et l'armure magique : Affiche Legend : Affiche Alice de l'autre côté du miroir : Affiche Warcraft : Le commencement : Affiche

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Mon P’tit Bilan de janvier

    • Je te le conseille ! Le livre est un témoignage et je me suis rendue compte à quel point Là Liste de Schindler était fidèle à la réalité. J’ai même trouvé le livre plus dur encore !

  1. Ah, j’ai beaucoup aimé le film Warcraft personnellement, et je n’ai jamais joué au jeu 🙂
    Tu donnes envie de lire Les Mots entre mes mains, en tout cas !

    Encore un chouette bilan !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s