Mon P’tit bilan de Mars

Par défaut

BD lues

Chi, une vie de chat de Konami Kanata
Tome 1, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7
  Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 4" Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 5" Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 6" Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 7"
Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… La vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus. Miaaou. ..
un manga trop mignon sur les aventures d’une petite chatte. Tellement proche de nos amis les chats !

Les Brumes de Sapa de Lolita Séchan
Les Brumes de Sapa par Séchan
Peut-on être amis quand tout nous sépare ? Les étapes qui construisent nos vies d’adulte sont-elles les mêmes lorsqu’on a des existences très éloignées ? Obstacles du quotidien, premiers amours, premiers travails, rapport aux parents… Sur fond de transformation du Vietnam, deux jeunes femmes que tout sépare vont vivre une amitié de celles qui montrent que certaines questions sont universelles…
Une très belle BD sur une amitié atypique, artistiquement très riche, toute en noir et blanc.

Les Enfants de la baleine de Abi Umeda
Tome 5
Résultat de recherche d'images pour "les enfants de la baleine tome 5"

La Loterie de Miles Hyman

Dans un village de la Nouvelle-Angleterre, chaque année, au mois de juin, on organise la Loterie, un rituel immuable, où il est moins question de ce que l’on gagne que de ce que l’on risque de perdre à jamais.
J’ai beaucoup aimé cette BD adaptée d’une nouvelle de la grand-mère de l’auteur. Une montée angoissante, sans trop savoir où l’on va, et un final auquel je ne m’attendais pas… J’ai donc prévu de lire la nouvelle pour comparer !

Arte de Kei Ohkubo
Tome 5

L’Attaque des titans de Hajime Isayama
Tome 9
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/81RV9ZFEVKL.jpg

Astrid Bromure de Fabrice Parme
Tome 3 : Comment épingler l’Enfant sauvage

Ninn de Darlot et Pilet
Tome 2 : Les Grands Lointains
https://i2.wp.com/www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782875803139_1_75.jpg

Aliénor Mandragore de Séverine Gauthier et Thomas Labourot
Tome 2 : Trompe La Mort
Image associée
Undertaker de Xavier Dorison et Ralph Meyer
Tome 3 : L’Ogre de Sutter Camp
https://i1.wp.com/bdi.dlpdomain.com/album/9782505065388/couv/M320x500/undertaker-tome-3-l-ogre-de-sutter-camp.jpg

Le Loup en slip de Lupano, Itoïz et Cauuet
https://i0.wp.com/bdi.dlpdomain.com/album/9782505067207/couv/M320x500/le-loup-en-slip-tome-1-le-loup-en-slip-one-shot.jpg
Le loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt… Méconnaissable ! Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?
Entre BD et album, une histoire super bien faite autour de la peur du loup. J’ai beaucoup aimé la chute finale.

 

Livres lus

No Home de Yaa Gyasi
Résultat de recherche d'images pour "no home"
Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence l’histoire de ces deux demi-sœurs, Effia et Esi, nées dans deux villages du Ghana à l’époque du commerce triangulaire au XVIIIe siècle. Effia épouse un Anglais et mène une existence confortable dans le fort de Cape Coast, sans savoir que Esi, qu’elle n’a jamais connue, est emprisonnée dans les cachots du fort, vendue avec des centaines d’autres victimes d’un commerce d’esclaves florissant avant d’être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves. Grâce à un collier transmis de génération en génération, l’histoire se tisse d’un chapitre à l’autre : un fil suit les descendants d’Effia au Ghana à travers les siècles, l’autre suit Esi et ses enfants en Amérique.
très gros coup de cœur pour cette saga au cœur de l’Afrique Noire ! Chaque chapitre est dédié à un seul personnage (Effia, Esi puis leur descendance à chacune). Et en un seul chapitre, on arrive à s’attacher à ces différents personnages au passé si différent. Magnifique et bouleversant.

Le Jardin arc-en-ciel de Ito Ogawa

Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko, lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s’apprête à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l’amour sur la terrasse d’Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d’Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle ; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d’une maison d’hôtes, nouvelle en son genre.Il y a quelque chose de communicatif dans la bienveillance et la sollicitude avec lesquelles la famille accueille tous ceux qui se présentent : des couples homosexuels, des étudiants, des gens seuls, des gens qui souffrent, mais rien de tel qu’un copieux nabe ou des tempuras d’angélique pour faire parler les visiteurs ! Tous repartiront apaisés. Et heureux.Pas à pas, Ogawa Ito dessine le chemin parfois difficile, face à l’intolérance et aux préjugés, d’une famille pas comme les autres, et ne cesse jamais de nous prouver que l’amour est l’émotion dont les bienfaits sont les plus puissants.On réserverait bien une chambre à la Maison d’hôtes de l’Arc-en-ciel !
A la fois surprenant et poétique. J’ai beaucoup aimé, même si j’ai trouvé quelques longueurs. Un hymne à la vie, à l’amour mais aussi à la nature…

Films visionnés

Une Vie entre deux océans de Derek Cianfrance


Quelques années après la Première Guerre mondiale en Australie. Tom Sherbourne, ancien combattant encore traumatisé par le conflit, vit en reclus avec sa femme Isabel, sur la petite île inhabitée de Janus Rock dont il est le gardien du phare. Mais leur bonheur se ternit peu à peu : Isabel ne peut avoir d’enfant… Un jour, un canot s’échoue sur le rivage avec à son bord le cadavre d’un homme et un bébé bien vivant. Est-ce la promesse pour Tom et Isabel de fonder enfin une famille ?
J’avais adoré le livre, j’ai adoré le film, superbement bien adapté et magnifiquement bien interprété par Michael Fassbender et Alicia Vikander. Sortez les mouchoirs mais regardez-le !

The Lady in the Van de Nicholas Hytner

Dans les années 1970, à Londres, Alan Bennett, auteur de pièces de théâtre, habite le quartier de Camden Town. En face de chez lui, une drôle de vieille dame vit dans une camionnette. Peu à peu, une étrange relation se développe entre eux, et Miss Shepherd finit par s’installer dans l’allée de la maison de Bennett…
j’ai adoré ce film adaptée d’une histoire vraie… Une Maggie Smith au meilleur de sa forme, une sortie de Tatie Danielle anglaise absolument détestable mais tout aussi adorable.

Rogue One de Gareth Edwards III

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.
Alors j’avais entendu beaucoup de bien de ce film, chouchou était ressorti ravi de sa séance au ciné alors qu’il n’est pas fan de Star Wars, j’en attendais donc beaucoup. Et j’ai été déçue. Non pas par la qualité du film, il est très beau, visuellement impeccable, le scénario tient la route mais j’ai trouvé un petit gout de trop peu. Les personnages ne sont pas assez développés et j’ai décroché du film à pas mal de moment. Dommage…

Séries vues

Walking Dead
Saison 6

Publicités

"

    • je te le conseille ! j’avais également adoré le livre et j’avais un peu peur du coup de voir la version ciné. Elle est très réussie ! J’ai adoré ! Merci de ton passage ! 😉

  1. Moi qui adore les chats, ton bilan me donne trop envie de lire Chi, une vie de chat 😉
    J’ai aussi été déçue par Rogue One : je ne me suis pas attachée aux personnages (pas vraiment le temps, comme tu dis) et je me suis ennuyée à plusieurs reprises… J’ai largement préféré le VII, même si beaucoup n’adhèrent pas à cet épisode ! 🙂

    • ah ben tout comme toi ! j’ai beaucoup aimé le 7, et tu vois, la durée est quasi la même, mais les personnages sont mieux réussis dans le 7 que dans Rogue One je trouve… pourtant, mon mari a adoré Rogue One,lui ! Et pour Chi, ah ben si tu aimes les chats, tu vas adorer ! c’est crô mignon ! 😉

      • C’est certainement parce que, pour une durée équivalente, Rogue One doit introduire et conclure ses personnages, et apporter toutes les réponses aux questions posées ; alors que l’épisode VII peut se permettre de laisser plein de questions en suspens, qui auront réponse plus tard. ça doit vachement jouer sur le rythme, j’pense 🙂
        Je garde Chi en mémoire alors, merci 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s