Mon P’tit bilan d’avril

Par défaut

BD LUES

Pupa de Mogi Sayaka
Tome 1, Tome 2

Yume et Utsutsu sont frère et soeur.
Après une enfance marquée par la violence de leur père, ils se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Un jour, en rentrant de l’école, une mystérieuse femme les somme sans explication de rentrer chez eux avant d’apercevoir des papillons rouges. Peu après, la fragile Yume se réveille au milieu de cadavres : elle est devenue un horrible monstre avide de chair fraiche. Utsutsu va alors découvrir qu’ils ont été exposés à un virus mortel et que le seul moyen de sauver celle qu’il aime tant est d’accepter l’impensable…
un univers onirique, cauchemardesque et assez trash mais que j’ai tout simplement adoré. Je suis définitivement fan de l’imagination des mangaka japonais.

Shi de Zidrou
Tome 1: Au commencement était la colère

Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle, le cadavre d’un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu qui accueille cet événement. Deux femmes, une noble anglaise et une Japonaise, la mère de l’enfant, partent en croisade contre l’Empire britannique pour élucider ce crime. Entre société secrète et manipulation corruptrice, les deux jeunes femmes que rien ne lie vont s’unir pour exposer la face cachée d’une machination infernale.
Une BD qui se lit comme le prologue d’une histoire. J’attends la suite maintenant.

Shangri-La de Mathieu Bablet
Shangri-la par Bablet
L’espace infini. L’Homme et Tianzhu Enterprises. Tianzhu TV, TZ-Phones, Tianzhu-Tab, Tianzhu Fitness, Tianzhu Burgers, Tianzhu Immobilier, Tianzhu Bank… Le monde est parfait car Tianzhu Enterprises veille à votre bonheur.
Alors je n’ai pas tout compris mais j’ai été bluffée par l’imagination et les sublimes dessins des vaisseaux et de l’espace de l’auteur. Par contre, je n’ai pas du tout aimé les dessins de ses personnages. Très très spécial !

Comme un garçon de Jenny
Tome 1 : Le Défi

Charlotte est la demi-soeur de Xavier. Leur jeu favori consiste à se défier sans cesse. Et Charlotte perd toujours. À l’adolescence, la tradition perdure jusqu’au jour où, en guise de gage, elle accepte de passer une année déguisée en garçon dans un collège exclusivement masculin tout en pariant qu’elle ne se fera pas prendre. Adieu vie de princesse et bains moussants, une vie compliquée démarre pour elle.
Sur le papier, j’aimais bien l’idée d’une fille qui doit se déguiser en garçon mais je m’attendais à une sorte d’obligation plutôt qu’à un simple défi. C’est dommage, ça aurait rendu l’idée plus crédible. Sinon, une BD très girly qui plaira aux pré-ados !

Joséphine Baker de Catel et José-Louis Bocquet

Joséphie Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des Années Folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres. Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, la tribu arc-en-ciel. Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.
Un magnifique roman graphique en noir et blanc sur l’une des plus belles figures féminines noires du XXème siècle. Je ne connaissais pas bien son histoire, maintenant j’en ai une grande admiration. Un très bel hommage !

S’enfuir de Guy Delisle
https://i0.wp.com/www.guydelisle.com/wp-content/uploads/2016/07/couv-final-1.2.jpg
En 1997, alors qu’il est responsable d’une ONG médicale dans le Caucase, Christophe André a vu sa vie basculer du jour au lendemain après avoir été enlevé en pleine nuit et emmené, cagoule sur la tête, vers une destination inconnue. Guy Delisle l’a rencontré des années plus tard et a recueilli le récit de sa captivité – un enfer qui a duré 111 jours. Que peut-il se passer dans la tête d’un otage lorsque tout espoir de libération semble évanoui ?
Une BD tout en simplicité, où il ne se passe pas grand chose, et c’est ça qui est angoissant. Même si on connait l’issue de l’histoire à l’avance, on stresse autant que le personnage de savoir ce qui va se passer. Une belle réussite !

 

SUIVIES DE SERIES LUES

    


LIVRES LUS

Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker

La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s’engage dans l’armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu’il a élevé depuis le plus jeune âge et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cent kilomètres de là. Mais Peter s’enfuit à la recherche de son renard.  Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d’une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèce. Un garçon et son renard que la vie sépare, l’histoire d’une indéfectible amitié. Un roman d’aventures d’une intensité bouleversante.
Une très belle histoire d’amitié comme je les aime ! Un renard qui doit apprendre à vivre dans la nature et un jeune garçon qui doit apprendre à vivre… tout simplement.

La Fille du train de Paula Hawkins

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…
J’ai adoré ! Le scénario, les personnages, le mystère et le dénouement… j’ai été happée du début jusqu’à la fin. Vivement que je visionne le film !

Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.
Wouahou ! Une lecture coup de point que ce roman. Magnifique, terrifiant mais bouleversant surtout. Hâte de voir le film également !

Carry on de Rainbow Rowell

Simon Snow est entré en dernière année d’école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le mage tente de l’isoler pour le protéger de Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l’école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère.
Enormissime coup de cœur ! Et pourtant, c’était pas gagné. Les premières pages, je me suis dit : « y en a marre de ces auteurs qui piquent l’idée de Harry Potter et qui refont l’histoire sans originalité ». Et puis, tout bascule. Rainbow Rowell casse tous les codes de ce qu’on connait du monde de la magie et j’ai dévoré le livre en quelques jours. Les personnages me manquent déjà…

 

FILMS VUS

Star Trek : sans limites de Justin Lin

 
Une aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l’espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.
j’ai adoré ! je ne pensais pas être autant emballée par ce film mais c’est ce qui s’est passé. J’ai adoré le côté visuel, bluffant, et j’ai beaucoup aimé l’histoire, avec cet humour que j’aime tant.

Ballerina de Eric Sumer et Eric Warin

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris…
Une très belle réussite pour ce film d’animation français qui n’a rien à envier à ces voisins américains. En plus, sur le monde de la danse, cela ne pouvait que me plaire. Par contre, mon coup de g… va vers les doublages. J’en ai marre qu’on mette des voix de « star » sur des personnages qui n’ont rien à voir ! Ici, je n’ai vraiment pas du tout accroché aux voix, et certaines faisaient même ridicules. Vraiment, ça m’a gâché le film.

Captain Fantastic de Matt Ross

Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.
Gros coup de coeur ! Un magnifique ode à la vie et à la nature, un petit bijou-ovni comme je les aime. Les enfants sont touchants, Viggo est extraordinaire. A voir absolument !

The Voices de Marjane Satrapi
https://i0.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/15/02/12/14/09/450206.jpg
Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…
Complètement déjanté et atypique, on ne tombe pas pour autant dans le lourdingue. Original à souhait, on ne sait pas si on doit rire ou être choqué. Peut-être un peu des deux… L’acteur est phénoménal !

Peter et Elliott le Dragon de David Lowery

Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…
Bon, il faut dire ce qui est, le film n’a rien à voir avec le premier, mis )à part cette histoire d’amitié entre un petit garçon et un dragon. Mais si on met de côté cela, j’ai beaucoup aimé ! Le scénario est prévisible mais j’ai adoré les paysages et Elliott, bien évidemment, avec sa bouille si craquante. Mais s’il vous plait, monsieur les scénaristes, arrêtez de faire des histoires aussi tristes : mes deux enfants étaient en pleurs !

Beauté cachée de David Frankel

Suite à une terrible tragédie, un publicitaire new-yorkais à la réussite exemplaire sombre dans la dépression. Ses collègues échafaudent alors un stratagème radical pour l’obliger à affronter sa souffrance de manière inattendue…
Mouais… l’idée de départ était pourtant bonne. La personnification de l’Amour, Le Temps et la Mort… Mais les personnages sont survolés, je n’ai eu aucun attachement pour personne, même pas pour un Will Smith qu’on a envie de secouer. Dommage, la fin m’a pourtant bien eu !


SERIES VUES

Westworld
Saison 1

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?
Génialissime ! Énorme coup de cœur ! On a dévoré les 10 épisodes en un temps record. Si on avait deviné certaines choses avant la fin, on a réussi à se faire avoir sur d’autres choses. Une série qui devrait finir dans les meilleures séries qu’on ait vu, si les producteurs ne gâchent pas tout en faisant des saisons à n’en plus finir.

Publicités

"

  1. Beau Bilan, Peewee 🙂
    J’ai trop envie de lire La Fille du train, c’est sur ma liste d’envie depuis un moment !
    Westworld, on a été époustouflé nous aussi. Pourvu que la suite soit à la hauteur !
    Quant à Pupa, ça pourrait me plaire. ça m’intrigue en tout cas !

    • La Fille du train, ça faisait un moment que je voulais le lire et j’en entendais tellement parlé que j’avais peur d’être déçue. Mais ça n’a pas été le cas ! Pupa, c’est vraiment trash, mais si ce côté-là ne te dérange pas, ça peut le faire ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s