Mon P’tit bilan de juin

BD LUES

Les Campbell de Jose Luis Munuera
Tome 1 : Inferno
Tome 2 : Le Redoutable pirate Morgan
Tome 3 : Kidnappé !
Tome 4 : L’Or de San Brandamo


Chez les Campbell, la piraterie, c’est une histoire de famille qui se transmet de père en filles. Véritable légende de la flibusterie, le capitaine Campbell s’est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci ressurgit en la personne de Carapepino, pirate idiot prêt à tout pour plaire à l’infâme Inferno…
J’ai adoré lire cette série ! Une aventure de pirates comme je les aime, qui plaira aux adultes comme aux enfants. Vivement la suite !! Mais elle n’est même pas encore annoncée…snif !

L’Adoption de Zidrou et Arno Monin
Tome 1 : Qinaya

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.
Très joli coup de coeur pour cette BD tout en tendresse et en émotion. Je ne m’attendais pas à la fin, j’ai donc encore plus hâte de découvrir la suite.

Centaurus de Leo et Rodolphe
Tome 1 : Terre promise
Tome 2 : Terre étrangère
Tome 3 : Terre de folie
Centaurus, tome 1 : Terre Promise par Rodolphe Centaurus, tome 2 : Terre étrangère par Léo Centaurus, tome 3 par Rodolphe
Un gigantesque « vaisseau monde » a quitté la Terre à l’agonie. Vingt générations se sont succédées depuis son départ. Sa finalité : trouver une planète susceptible d’accueillir nos descendants. Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus, pourrait convenir. Envoyé en reconnaissance, un équipage va perdre la liaison avec le vaisseau et découvrir un monde qui ressemble à celui du Jurassique
Un peu trop déjà vu, un peu trop ressemblant à la série Antarès du même auteur. Dommage…

SUIVIES DE SERIES LUES

Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 8" Résultat de recherche d'images pour "l'attaque des titans tome 10" Résultat de recherche d'images pour "kasane tome 8" Résultat de recherche d'images pour "pupa tome 3" Résultat de recherche d'images pour "yin et le dragon tome 2" Image associée


LIVRES LUS

Sang de Lune de Charlotte Bousquet
Sang-de-lune par Bousquet
Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.
Charlotte Bousquet a été un énorme coup de coeur il y a 2 ans, avec son magnifique Là où tombent les anges. J’attendais donc (peut-être trop) d’avoir un autre coup de coeur ici. Même si j’ai beaucoup aimé l’histoire, je n’ai pas été autant emporté qu’avec son précédent roman. Il reste malgré tout d’une excellente qualité.

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
Je suis ton soleil par Pavlenko

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.
J’ai adoré ! J’ai adoré l’histoire, mais j’ai surtout découvert une magnifique plume, drôle, touchante et attachante, à l’instar de l’héroïne du livre.


FILMS VUS

Loving de Jeff Nichols

 
Mildred et Richard Loving s’aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu’il est blanc et qu’elle est noire dans l’Amérique ségrégationniste de 1958. L’État de Virginie où les Loving ont décidé de s’installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu’il quitte l’État. Considérant qu’il s’agit d’une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu’à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l’arrêt « Loving v. Virginia » symbolise le droit de s’aimer pour tous, sans aucune distinction d’origine.
encore une histoire vraie, pendant la ségrégation raciale. Une histoire qu’on a du mal à croire et malheureusement tellement vraie… Très beau film, tout en pudeur et en retenue, avec des acteurs pas connus et qui jouent merveilleusement bien.

Seul dans Berlin de Vincent Perez
Seul dans Berlin : Affiche
Berlin, 1940. La ville est paralysée par la peur. Otto et Anna Quangel, un couple d’ouvriers, vivent dans un quartier modeste où, comme le reste de la population, ils tentent de faire profil bas face au parti nazi. Mais lorsqu’ils apprennent que leur fils unique est mort au front, les Quangel décident d’entrer en résistance. Aux quatre coins de la ville, ils placent des messages anonymes critiquant Hitler et son régime. S’ils sont arrêtés, ils savent qu’ils seront exécutés…L’inspecteur Escherich de la Gestapo s’intéresse bientôt à leurs actions et c’est un redoutable jeu du chat et de la souris qui s’engage. Le danger ne fait que renforcer la détermination d’Otto et Anna et leur amour. Progressivement, leur rébellion silencieuse mais profonde transforme leur vie et leur mariage…
J’ai beaucoup aimé de voir un autre côté de la Résistance, au cœur même de Berlin pendant le conflit de la Seconde Guerre Mondiale. Après, il manque un peu de relief au film.

La Grande Muraille de Zhang YIMOU
https://i1.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/16/12/13/15/10/283305.jpg
Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.
Je connais et j’aime beaucoup le travail de Zhang Yimou et je sais son goût prononcé pour les couleurs, presque irréelles, qu’il peut mettre dans ses films. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Par contre, je n’avais pas vu de bande annonce et je ne connaissais pas tout le côté « fantastique ». Et ça m’a bien plu ! J’avais vraiment peur au début mais j’ai été agréablement surprise d’apprécier le film.

Capitaine Phillips de Paul Greengrass
Résultat de recherche d'images pour "affiche capitaine phillips"
Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…
Un très beau film, très bien fait, tout en tensions. Sorte de huis-clos sur la mer, j’ai beaucoup aimé le fait qu’on voit aussi la motivation des somaliens, pourquoi ils sont amenés à faire ça. Et Tom Hanks, comme d’hab, est formidable.

 

SERIES VUES

Aijin
Saison 1
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/32/69/c6/3269c66f619420781f392bb17ccf16eb.jpg

Un ado découvre qu’il est Ajin et s’enfuit avant que les autorités ne le soumettent à des expériences. Les autres Ajin veulent se rebeller, il doit choisi un camp.
Pas mal mais passé les premiers épisodes où j’ai adoré l’idée, il y a eu pas mal de temps mort ou rien ne se passait vraiment. On verra dans la saison 2 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s