Archives d’Auteur: Manihola

Mon P’tit bilan de septembre

Par défaut

 BD LUES

Flying Witch de Chihiro Ishizuka
Tome 1
Tome 2
https://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/33/3f/82/8535859/1507-1/tsp20170403110327/Flying-witch.jpg
À son entrée au lycée, la jeune Makoto quitte la région de Tokyo pour le nord-est du Japon. Hébergée chez ses cousins Kei et Chinatsu, elle découvre les petits plaisirs d’une vie plus proche de la nature, où le temps semble s’écouler plus doucement. Mais le quotidien à la campagne ne s’annonce pas de tout repos pour autant, car Makoto est aussi une apprentie sorcière un peu étourdie !
assez sympa ! un mélange entre Harry Potter et Kiki la petite sorcière.

Le Voleur de souhaits de Loïc Clément et Bertrand Gatignol

Chaque éternuement d’autrui est pour Félix une occasion de prouver son originalité.
Alors que toute personne bien élevée est censée accompagner l’éternuement de quelqu’un d’un « à vos souhaits » bien à propos, Félix, lui, modifie la formule à son profit par un subtil « à MES souhaits ». Et pour peu qu’il en soit remercié, il s’approprie le souhait en le capturant dans un de ses innombrables bocaux.
Une BD très poétique, avec des illustrations que j’ai apprécié. Il m’a manqué un peu plus de profondeur sur les personnages. Mais l’idée de départ était chouette !

Hey Jude ! de Sandrine Revel
Hey Jude ! par Revel
Julie a tout pour être heureuse. Un papa qui l’aime fort, des copains extras et Nours, l’ours-robot qui la protège et lui cuisine des cookies.
Enfin, quand même, elle aimerait bien avoir un vrai chien aussi ! Un chien qui joue avec elle, un chien avec un coeur qui bat au même rythme que le sien, un chien qui mange les chaussettes et qui peut faire de sacrées bêtises si on ne le surveille pas… Mais voilà Jude qui pointe le bout de son museau. Hey Jude, Julie, Nours ! C’est parti pour l’aventure !
Une BD qui tient plus du documentaire sur le comportement canin que sur les bêtises du chien. Par contre, je n’ai pas compris l’intêrêt du robot-nounours…

SUIVIES DE SERIES LUES
Résultat de recherche d'images pour "carthago tome 3"  Image associée  Image associée  Résultat de recherche d'images pour "carthago tome 6"   


LIVRES LUS

Wonder de R. J. Palacio

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd’hui, pour la première fois, ses parents l’envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ?
méga coup de cœur que ce livre ! Cela faisait longtemps qu’il était dans ma LAL (liste à lire) mais le fait qu’il sorte au cinéma en décembre m’a poussé à le mettre dans mes priorités de lecture. Et quelle merveille ! J’ai adoré ! Le personnage est attachant à souhait, tout comme sa famille. Trop hâte de découvrir la version ciné du coup !

Une Histoire des abeilles de Maja Lunde

Angleterre, 1852. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Mais la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : décidé à impressionner son unique fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils s’est converti au végétarisme et rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée chaque jour un peu plus par l’inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. L’Effondrement de 2045 a laissé la planète exsangue. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser les fleurs à la main. Pour son petit garçon, elle rêve de l’avenir réservé à l’infime élite. Seulement, un jour, Wei-Wen tombe dans le coma après s’être aventuré seul dans une forêt… Afin de comprendre ce qui est arrivé à son fils, Tao se plonge aux origines du plus grand désastre de l’humanité.
Wouahou ! Quelle belle découverte que ce livre ! J’ai adoré ces trois époques, et ce rapport à l’abeille qui y est décrit. Ca fait peur, ça rassure, ça fait réfléchir… et ça, j’aime !

Nos richesses de Kaouther Adimi
Nos Richesses par Adimi
En 1935, Edmond Charlot, 20 ans, ouvre une librairie à Alger avec la volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée sans distinction de langue ou de religion.En 2017, Ryad, 20 ans, étudiant à Paris, n’éprouve qu’indifférence pour la littérature. De passage à Alger, il doit vider de ses livres un local, tâche qui est étrangement compliquée par la surveillance du vieil Abdallah.
J’ai beaucoup aimé la partie d’Edmond Charlot, sur le monde de l’édition, notamment pendant la guerre, et sur les difficultés qu’il rencontre ensuite.


FILMS VUS

Life de Daniel Espinosa
     Life - Origine Inconnue : Affiche
À bord de la Station Spatiale Internationale, les six membres d’équipage font l’une des plus importantes découvertes de l’histoire de l’humanité : la toute première preuve d’une vie extraterrestre sur Mars. Alors qu’ils approfondissent leurs recherches, leurs expériences vont avoir des conséquences inattendues, et la forme de vie révélée va s’avérer bien plus intelligente que ce qu’ils pensaient…
visuellement impeccable, cela n’enlève en rien le côté copie d' »Alien ». Un petit air de déjà vu, donc, et un scénario prévisible.

Inferno de Ron Howard
     Inferno : Affiche
Dans « Inferno », le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…
je ne m’attendais pas à un chef d’œuvre mais j’ai été déçue tout de même. C’est creux, sans trop d’intérêt, et le scénario est plat, sans aucune surprise.

Bridget Jones Baby de Sharon Maguire

Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ???
J’ai retrouvé avec plaisir le personnage de Bridget. Le film tient la route, même si il n’y a pas autant d’humour que dans les premiers. Et une Bridget sans problème de poids ni de cigarettes, c’est pas pareil… 😉

Doctor Strange de Scott Derickson
Doctor Strange : Affiche
Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà.
Wouahou ! Vraiment bluffant visuellement ! Cela m’a un peu rappelé « Inception » ou « Matrix ». J’ai beaucoup aimé le personnage de Strange, que j’ai trouvé réaliste par rapport à d’autres super-héros.

La La Land de Damien Chazelle
La La Land : Affiche
Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?
J’adore les comédies musicales. Donc « La La Land » avait tout pour me séduire. Et effectivement, il m’a séduit, subjugué, emporté. Il est vraiment magnifique et impressionnant dans toutes ces scènes sans coupures. Mais (oui j’ose un « mais »). J’avais tellement entendu parlé de ce film, tellement eu de termes dithyrambiques que je suis restée un « chouilla » sur ma fin.

Pirates des Caraïbes 5 : la vengeance de Salazar de Joaquim Ronning et Espen Sandberg

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…
Quel plaisir de retrouver l’univers de Jack Sparrow !! Après avoir été bien déçue par l’opus n°4, j’ai adoré ce cinquième volet ! Dans la même ambiance que le 2 et le 3, avec des méchants qui ont vachement la classe !

Joy de David O. Russel

Inspiré d’une histoire vraie, JOY décrit le fascinant et émouvant parcours, sur 40 ans, d’une femme farouchement déterminée à réussir, en dépit de son excentrique et dysfonctionnelle famille, et à fonder un empire d’un milliard de dollars. Au-delà de la femme d’exception, Joy incarne le rêve américain dans cette comédie dramatique, mêlant portrait de famille, trahisons, déraison et sentiments.
Je crois que je vais devenir une fan de ce réalisateur. J’avais adoré « Happiness Thérapy », apprécié « American Bluff ». Et là, j’ai adoré « Joy » ! On voit que le réalisateur a ses acteurs fétiches, pour le plus grand plaisir des yeux ! (Jennifer Lawrence, Bradley Cooper, Robert de Niro)

Ma Vie de courgette de Claude Barras
Ma Vie De Courgette : Affiche
Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon. Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants. Simon, Ahmed, Jujube, Alice et Béatrice : ils ont tous leurs histoires et elles sont aussi dures qu’ils sont tendres. Et puis il y a cette fille, Camille. Quand on a 10 ans, avoir une bande de copains, tomber amoureux, il y en a des choses à découvrir et à apprendre. Et pourquoi pas même, être heureux.
Wouahou ! Magnifique ! Vraiment très beau, et très dur aussi par moment. Une très belle réussite, pour un film français de surcroit. Mais je le conseillerais plus à partir de 8 ans.

Publicités

Chronique d’un blocage

Par défaut

Je reviens sur la pointe des pieds, et je n’ose croire que je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis avril… Mis à part mes bilans mensuels, qui n’intéressent que moi, je crois bien. 😉

Alors comment dire… vous l’aurez compris avec le titre, je viens de sortir d’une période à vide, d’un blocage qui m’a empêchée de faire tout ce que j’avais prévu de faire. Et cela ne concerne pas seulement l’écriture.

Une expression me vient tout de suite à l’esprit : je me suis éparpillée. En début d’année, forte d’une extrême motivation pour tout, et ayant repris un 80 % (ce qui me permettait d’avoir le lundi et le jeudi à la maison), je m’étais lancée dans pleins d’activités : sports, asso, forum… sans compter la lecture et l’écriture. J’étais plutôt organisée jusqu’à mars on va dire.

Puis, tout s’est écroulé. Pour qui, pour quoi, à quel moment je suis tombée dans un abattement de fatigue et de désorganisation, je n’arrive même plus à m’en souvenir. Toujours est-il que depuis avril, il ne s’est rien passé de nouveau du point de vue écriture (mais si je reviens aujourd’hui, c’est que la balance a tourné, n’est-ce pas ?).

A ce moment-là, je me prenais la tête avec l’association de danse dans laquelle j’avais décidé de m’investir. Non que cela me demandait du temps en soi, c’est surtout les ondes négatives qui m’ont torturée l’esprit. Et si je ne suis pas dans de bonnes conditions, je n’arrive pas à grand chose. Cet engagement m’a donc plus fait stressé qu’autre chose, ce qui n’est pas le but du milieu associatif. Du coup, j’ai dit « stop », je ne continue pas dans l’asso (mais je continue à danser ! 😉 )

Autre petit petite chose : je me suis un peu plus investie sur la Mare, le forum Cocyclics, consacré aux littératures de l’imaginaire. Une nouvelle section a été créée, et j’ai été ravie d’être sollicitée pour la faire vivre. Et j’ai adoré le faire ! Mais c’est vrai que la tâche était plutôt chronophage et c’est avec une réelle déception que j’ai décidé d’arrêter la vie de la section là aussi.

J’ai donc tout remis à plat.
Parce qu’en dehors de l’écriture, j’avais aussi arrêté le sport, arrêté de manger sainement (j’ai repris tous les kilos que j’avais réussi à perdre il y a quelques années), arrêtée d’être zen et en forme, tout simplement.

 

Petit à petit, j’ai donc repris ce qui me faisait du bien. Sport (danse, marche rapide, salle de sport), j’ai repris une alimentation plus saine, et j’ai repris l’écriture !!!!
Alors, ou en suis-je ?

Sheyanne : j’ai bien avancé les toutes dernières corrections.  Je ne me prends pas trop la tête, le but étant de le faire imprimer, surtout pour moi, sans forcément de ventes derrière. Juste histoire de dire que je l’ai enfin terminé.
Taryann la malédiction du lac : j’ai eu mes premiers retours mais je n’ai pas encore reçu toutes mes relectures, donc il sera repris en temps et en heure. Je sais tout de même déjà sur quoi je vais devoir retravailler.
Le Cercle des Ombres : premier jet commencé ! J’ai presque fini d’écrire le prologue (j’en suis à près de 1000 mots). J’attends un peu d’avoir plus de matière et je pense replonger dans la Mare pour le « Challenge Premier Jet ». L’émulation qui avait tourné autour de Taryann m’avait drôlement boosté il y a 2 ans.

Et qui dit reprise de l’écriture, dit reprise d’une certaine organisation ! J’ai repris mes réveils à 6h15, pour pouvoir écrire 30-45 min, car j’enchaîne ensuite sur une marche de 30 min avec ma chienne. Pour les corrections de Sheyanne, je les cale sur ma pause méridienne.

Allez, je vous laisse, merci déjà d’avoir été jusqu’au bout de cette lecture et merci d’être passé de temps en temps sur le blog depuis avril, même s’il n’y avait rien à vous mettre sous la dent !

Je reviens très vite vous parler un peu plus en détail de mon nouveau projet…

 

Mon P’tit bilan d’août

Par défaut

 BD LUES

Les Beaux étés de Zidrou et Jordi Lafebre
Tome 1 : Cap au sud !
Tome 2 : La Calanque
Tome 3 Mam’zelle Esterel
Les beaux étés, tome 1 : Cap au Sud ! par Zidrou Les beaux étés, tome 2 : La Calanque par ZidrouLes beaux étés, tome 3 : Mam'zelle Estérel par Zidrou
Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault: entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés » ! Chaque année, les mêmes rituels: Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !
gros coup de coeur pour les aventures estivales de cette famille attendrissante ! Parfait pour l’été, avec plein de soleil et de bonheur familial ! Je recommande vivement !

Le Travailleur de la nuit de Leonard Chemineau et Matz
Le travailleur de la nuit par Chemineau
Alexandre Jacob a connu un destin hors du commun. Son gang de cambrioleurs, surnommé « Les Travailleurs de la nuit » par les journalistes, a écumé la France entière, défrayé la chronique, et Jacob, qui laissait sa carte avec un mot d’humour à ses victimes, distribuait ses butins énormes aux nécessiteux, vivant modestement. Il aurait inspiré Arsène Lupin. Auparavant, il a couru le monde, depuis son plus jeune âge, comme mousse et marin. Il en a retiré une vision du monde personnelle et de solides convictions anarchistes. Il ne supporte pas l’injustice et l’hypocrisie. Mais son engagement politique le conduit en prison et à ne plus pouvoir travailler, ce qui le jette dans la carrière criminelle. Après un procès retentissant, où il insulte les juges et les jurés, menacés de mort par ses complices, il est condamné à finir sa vie au bagne, à Cayenne. Mais ce serait mal le connaître de penser qu’il se plierait à une telle sentence… Il trouvera même le moyen de rentrer…
Une très belle BD hommage à cet homme qui inspira le personnage d’Arsène Lupin. J’ai beaucoup aimé !


Quand le cirque est venu de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est l’ordre ! L’ordre et les médailles !!!
Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’oeil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne au vinaigre… Jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème…
une histoire tout en poésie, racontée à la manière d’un conte mais en format BD.

Carthago de Christophe Bec
Tome 1 : Le Lagon de Fortuna
Tome 2 : L’Abysse Challenger

SUIVIES DE SERIES LUES
Alienor Mandragore, Tome 3 : Les portes d'Avalon par Labourot  Outcast T04 : Sous l'aile du Diable par Kirkman


LIVRES LUS

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Céleste Ng
Résultat de recherche d'images pour "tout ce qu'on ne s'est jamais dit"
Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets de famille, des difficultés d’intégration, les années 70… J’ai beaucoup aimé les différents thèmes traités dans ce livre.

Parmi les vivants de Valie Le Gall et Alex Cousseau
Tome 1 : Abel
Parmi les vivants, tome 1 : Abel par Cousseau
Abel. C’est le prénom du garçon mystérieux qui va chambouler l’été tranquille d’Esther, Vlad et Inoke. Sorti de nulle part, il débarque un matin dans leur vie. Caché dans la poche de son long manteau, on devine un reliquaire en forme de cœur. Les phénomènes se multiplient… À la fois fasciné et terrifié, le trio de copains est bien décidé à percer son secret. Un secret qui les mènera loin dans le passé, et au plus profond de leurs désirs cachés.
pas très emballée par cette lecture, je ne lirai donc pas le tome 2. Je n’ai pas accroché aux personnages, ni à l’intrigue, dont on devine la fin aisément.

L’Île des oubliés de Victoria Hislop
Résultat de recherche d'images pour "l'île des oubliés hislop"
L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux … Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombe les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d’Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets…
Ce livre, je l’ai conseillé à bon nombre de lecteurs et je l’ai offert à plusieurs membres de ma famille, car je savais qu’il était un coup de cœur à chaque fois… Mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire. C’est désormais chose faite et je ne déroge pas à la règle, c’est également un coup de cœur pour moi !

La Tresse de Laetitia Colombani

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
une très belle découverte que ce roman et un très beau coup de cœur ! C’est très bien écrit et les trois femmes et leur destin lié est touchant.

 

FILMS VUS

Le Hobbit : la bataille des 5 armées de Peter Jackson
    Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées : Affiche
Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.
On s’est revu les 2 premiers opus pour bien replonger dans l’histoire. Si, dans le deuxième volet, il manquait de l’action, là, je dirais qu’il y en a trop ! On n’a pas un seul moment de répit dans le film. Mais c’est bien fait.

Nocturnal Animals de Tom Ford
    https://i2.wp.com/fr.web.img2.acsta.net/pictures/16/10/28/15/07/415908.jpg
Susan Morrow, une galeriste d’art de Los Angeles, s’ennuie dans l’opulence de son existence, délaissée par son riche mari Hutton. Alors que ce dernier s’absente, encore une fois, en voyage d’affaires, Susan reçoit un colis inattendu : un manuscrit signé de son ex-mari Edward Sheffield dont elle est sans nouvelles depuis des années. Une note l’accompagne, enjoignant la jeune femme à le lire puis à le contacter lors de son passage en ville. Seule dans sa maison vide, elle entame la lecture de l’oeuvre qui lui est dédicacée. Dans ce récit aussi violent que bouleversant, Edwards se met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille aux prises avec un gang de voleurs de voiture ultraviolents, mené par l’imprévisible Ray Marcus. Après lui avoir fait quitter la route, le gang l’abandonne impuissant sur le bas-côté, prenant sa famille en otage. Ce n’est qu’à l’aube qu’il parvient au commissariat le plus proche, où il est pris en charge par le taciturne officier Bobby Andes . Un lien fort va se créer entre les deux hommes, et lier leurs destins dans la poursuite des suspects, coupables d’avoir donné vie au pire des cauchemars de Tony. Susan, émue par la plume de son ex-mari, ne peut s’empêcher de se remémorer les moments les plus intimes qu’ils ont partagés. Elle trouve une analogie entre le récit de fiction de son ex-mari et ses propres choix cachés derrière le vernis glacé de son existence. Au fur et à mesure de la progression du roman, la jeune femme y décèle une forme de vengeance, qui la pousse à réévaluer les décisions qui l’ont amenée à sa situation présente, et réveille une flamme qu’elle croyait perdue à jamais.
J’avais un peu peur de découvrir ce film, la bande annonce augurait un film un peu perché. Mais j’ai beaucoup aimé, même si pas mal d’interrogations restent en suspens à la fin.

Un Monstre à Paris de Eric Bergeron
Un monstre à Paris : Affiche Matthieu Chedid
Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable… Et si la meilleure cachette était sous les feux de « L’Oiseau Rare », un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?
Dessin animé pas récent mais que je n’avais encore jamais vu. Et j’ai adoré !! La BO de M y fait beaucoup…

Karate Kid de Harald Zwart
Karaté Kid : Affiche
Lorsque la carrière de sa mère l’entraîne à Benjing en Chine, le jeune Dre Parker doit faire face à des changements radicaux. Au bout de quelques jours, il se retrouve mêlé à une altercation au sein de son école, impliquant Cheng, l’un des garçons les plus doués en Kung Fu et qui lui fait définitivement perdre le respect de ses camarades de classe. Témoin de cet affrontement, Mr Han décide d’aider Dre à regagner le respect de son entourage.
Mis à part le titre qui aurait du être changé (ce n’est pas du karaté mais du kung fu), le remake est plutôt bien réussi. Je suis fan de Jaden Smith !

Alliés de Robert Zemeckis
Alliés : Affiche
Casablanca 1942. Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.
Vraiment très très bien ! Mais quel dommage que la bande annonce nous dévoile la moitié de l’histoire…

 

SERIES VUES

Game of Thrones
Saison 7

Mouais… déçue par cette saison à plusieurs niveaux. D’abord trop courte. Les autres saisons avaient le temps de poser le décor et l’intrigue.
Ensuite, trop de choses « faciles ». Les réalisateurs ont fait plaisir aux fans, ils ont fait tout ce qu’on rêvait pour les personnages mais du coup, on regrette ce côté « trash » des autres saisons. Et une fin trop vite amenée… Dommage.

Mon P’tit bilan de juillet

Par défaut

BD LUES

Frnck de Brice Cossu et Olivier Bocquet
Tome 1 : Le Début du commencement

Franck est un gamin de 13 ans qui vit dans un orphelinat depuis sa plus tendre enfance. Un jour, alors qu’une énième famille est prête à l’adopter, la directrice laisse échapper que personne ne sait ce que sont devenus ses parents. Abasourdi par cette révélation, alors qu’il les croyait morts, Franck décide de fuguer et de retrouver sa famille.
mouais… sans plus. J’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire de dialogues où les voyelles n’existent pas. Pour les auteurs, c’était sensé être compréhensible mais ce n’est pas toujours le cas.

SUIVIES DE SERIES LUES

Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 8"Résultat de recherche d'images pour "AST tome 4"  Résultat de recherche d'images pour "l'adoption tome 2"  Résultat de recherche d'images pour "enola et les animaux extraordinaires tome 3"Résultat de recherche d'images pour "pepper et carrot tome 2"https://i2.wp.com/static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/ff/d9/84/8706559/1507-1/tsp20170410201851/Les-maudits-de-Roncevaux.jpg


LIVRES LUS

Les Couleurs de la vie de Lorraine Fouquet

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D’autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n’est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d’une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort… Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n’est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du « vrai » Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.
Un joli coup de coeur pour ce livre ! Une histoire de famille à démêler, un petit air de Bretagne… ce livre m’a comblé !

La Jeune fille sur la falaise de Lucinda Riley
La jeune fille sur la falaise par Riley

Pour échapper à une récente rupture, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande auprès de sa famille. C’est là, au bord d’une falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille qui va changer sa vie. En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, elle se rend compte du lien qui unit leurs deux familles. Les horreurs de la guerre, l’attrait irrésistible du ballet, le destin d’un enfant abandonné, ont fait naître un héritage de chagrin, qui a tour à tour marqué chaque nouvelle génération. C’est finalement l’intuition d’Aurora qui leur permettra de se libérer des chaînes du passé, et d’aller vers un futur où l’amour triomphe sur la perte.
J’ai adoré ! J’ai été conquise et emportée par cette saga familiale, qui m’a rappelé les bons romans de Jane Austen ou des soeurs Brontë.

Confession d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas
Confessions d'un ami imaginaire par Cuevas

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l’esprit de Jacques Papier : il a l’impression que personne ne l’aime. A l’école la maîtresse l’ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa soeur et meilleure-amie, toujours à ses côtés…Un jour, Jacques apprend la terrible vérité : il est l’ami imaginaire de Fleur ! Il convainc alors la fillette de le libérer. C’est ainsi que Jacques Papier commence un surprenant voyage -pour découvrir qui il est vraiment, et où est sa place.
Moui, sans plus… Le thème était prometteur mais je ne sais pas, j’ai pas accroché… peut-être parce que ce n’était pas le premier livre que je lisais sur le même thème.

 

FILMS VUS

The Dressmaker de Jeff Nichols

   The Dressmaker : Affiche
Dans l’Australie des années 1950, Tilly, une jeune femme, vient chercher vengeance dans son village natal…
Une très belle surprise et un beau coup de cœur. Je ne m’attendais pas à ce genre de film, sorte de huis-clos dans ce petit village ou tout le monde se connait et où les rumeurs ont la vie dure. A découvrir, vraiment ! Une chouette histoire.

Power Rangers de Dean Israelite

  
Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…
Vu avec les enfants. Film sans surprise avec tous les clichés réunis. Les effets spéciaux sont tout de même bien foutus.

Insaisissables 2 de Jon M. Shu

  
Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent !
Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle. Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu.
Je n’ai pas accroché à ce deuxième opus, moin impressionnant visuellement que le premier. Et j’ai décroché de l’histoire, je pense que j’aurais du revisionner le 1er avant, pour bien replonger dans l’histoire…

Baby Boss de Tom McGrath

    Baby Boss : Affiche

C’est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire ! Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète… Car Baby Boss se prépare à un affrontement titanesque entre les bébés et…. les toutous, charmants petits chiots qui vont bientôt être vendus pour remplacer les bébés dans le cœur des parents !
La bande annonce était plutôt prometteuse mais dévoilait les meilleures scènes… Je n’ai pas accroché et les enfants n’ont pas demandé à le revoir, ce qui est plutôt mauvais signe pour un dessin animé.

La Folle Histoire de Max et Léon de Jonathan Barré
La Folle Histoire de Max et Léon : Affiche
Les aventures de Max et Léon, deux amis d’enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d’échapper à la Seconde Guerre mondiale.
Un film complètement débile mais du « débile » que j’aime bien et qui n’est pas lourdingue. Cela reste très bien fait et j’ai beaucoup ri !

Imperium de Daniel Ragussis
Imperium : Affiche

 Un agent du FBI infiltre un groupe de suprématistes pour empêcher un attentat. 
Un film très bien fait à l’ambiance pesante et stressante. Je ne peux que m’incliner encore une fois devant le talent de Daniel Ratcliffe, qui m’impressionne de plus en plus.

 

SERIES VUES

Aijin
Saison 2
Résultat de recherche d'images pour "ajin saison 2"

Un ado découvre qu’il est Ajin et s’enfuit avant que les autorités ne le soumettent à des expériences. Les autres Ajin veulent se rebeller, il doit choisi un camp.
une saison 2 qui a du mal à décoller, j’ai trouvé beaucoup de moments longs et sans intérêt. La fin est plus dans plus dans l’action et le dénouement est sans surprise mais bien fait. Pas une série qui me marquera. Il y avait pourtant du potentiel.

Mon P’tit bilan de juin

Par défaut

BD LUES

Les Campbell de Jose Luis Munuera
Tome 1 : Inferno
Tome 2 : Le Redoutable pirate Morgan
Tome 3 : Kidnappé !
Tome 4 : L’Or de San Brandamo


Chez les Campbell, la piraterie, c’est une histoire de famille qui se transmet de père en filles. Véritable légende de la flibusterie, le capitaine Campbell s’est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci ressurgit en la personne de Carapepino, pirate idiot prêt à tout pour plaire à l’infâme Inferno…
J’ai adoré lire cette série ! Une aventure de pirates comme je les aime, qui plaira aux adultes comme aux enfants. Vivement la suite !! Mais elle n’est même pas encore annoncée…snif !

L’Adoption de Zidrou et Arno Monin
Tome 1 : Qinaya

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.
Très joli coup de coeur pour cette BD tout en tendresse et en émotion. Je ne m’attendais pas à la fin, j’ai donc encore plus hâte de découvrir la suite.

Centaurus de Leo et Rodolphe
Tome 1 : Terre promise
Tome 2 : Terre étrangère
Tome 3 : Terre de folie
Centaurus, tome 1 : Terre Promise par Rodolphe Centaurus, tome 2 : Terre étrangère par Léo Centaurus, tome 3 par Rodolphe
Un gigantesque « vaisseau monde » a quitté la Terre à l’agonie. Vingt générations se sont succédées depuis son départ. Sa finalité : trouver une planète susceptible d’accueillir nos descendants. Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus, pourrait convenir. Envoyé en reconnaissance, un équipage va perdre la liaison avec le vaisseau et découvrir un monde qui ressemble à celui du Jurassique
Un peu trop déjà vu, un peu trop ressemblant à la série Antarès du même auteur. Dommage…

SUIVIES DE SERIES LUES

Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 8" Résultat de recherche d'images pour "l'attaque des titans tome 10" Résultat de recherche d'images pour "kasane tome 8" Résultat de recherche d'images pour "pupa tome 3" Résultat de recherche d'images pour "yin et le dragon tome 2" Image associée


LIVRES LUS

Sang de Lune de Charlotte Bousquet
Sang-de-lune par Bousquet
Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.
Charlotte Bousquet a été un énorme coup de coeur il y a 2 ans, avec son magnifique Là où tombent les anges. J’attendais donc (peut-être trop) d’avoir un autre coup de coeur ici. Même si j’ai beaucoup aimé l’histoire, je n’ai pas été autant emporté qu’avec son précédent roman. Il reste malgré tout d’une excellente qualité.

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
Je suis ton soleil par Pavlenko

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.
J’ai adoré ! J’ai adoré l’histoire, mais j’ai surtout découvert une magnifique plume, drôle, touchante et attachante, à l’instar de l’héroïne du livre.


FILMS VUS

Loving de Jeff Nichols

 
Mildred et Richard Loving s’aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu’il est blanc et qu’elle est noire dans l’Amérique ségrégationniste de 1958. L’État de Virginie où les Loving ont décidé de s’installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu’il quitte l’État. Considérant qu’il s’agit d’une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu’à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l’arrêt « Loving v. Virginia » symbolise le droit de s’aimer pour tous, sans aucune distinction d’origine.
encore une histoire vraie, pendant la ségrégation raciale. Une histoire qu’on a du mal à croire et malheureusement tellement vraie… Très beau film, tout en pudeur et en retenue, avec des acteurs pas connus et qui jouent merveilleusement bien.

Seul dans Berlin de Vincent Perez
Seul dans Berlin : Affiche
Berlin, 1940. La ville est paralysée par la peur. Otto et Anna Quangel, un couple d’ouvriers, vivent dans un quartier modeste où, comme le reste de la population, ils tentent de faire profil bas face au parti nazi. Mais lorsqu’ils apprennent que leur fils unique est mort au front, les Quangel décident d’entrer en résistance. Aux quatre coins de la ville, ils placent des messages anonymes critiquant Hitler et son régime. S’ils sont arrêtés, ils savent qu’ils seront exécutés…L’inspecteur Escherich de la Gestapo s’intéresse bientôt à leurs actions et c’est un redoutable jeu du chat et de la souris qui s’engage. Le danger ne fait que renforcer la détermination d’Otto et Anna et leur amour. Progressivement, leur rébellion silencieuse mais profonde transforme leur vie et leur mariage…
J’ai beaucoup aimé de voir un autre côté de la Résistance, au cœur même de Berlin pendant le conflit de la Seconde Guerre Mondiale. Après, il manque un peu de relief au film.

La Grande Muraille de Zhang YIMOU
https://i1.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/16/12/13/15/10/283305.jpg
Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.
Je connais et j’aime beaucoup le travail de Zhang Yimou et je sais son goût prononcé pour les couleurs, presque irréelles, qu’il peut mettre dans ses films. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Par contre, je n’avais pas vu de bande annonce et je ne connaissais pas tout le côté « fantastique ». Et ça m’a bien plu ! J’avais vraiment peur au début mais j’ai été agréablement surprise d’apprécier le film.

Capitaine Phillips de Paul Greengrass
Résultat de recherche d'images pour "affiche capitaine phillips"
Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…
Un très beau film, très bien fait, tout en tensions. Sorte de huis-clos sur la mer, j’ai beaucoup aimé le fait qu’on voit aussi la motivation des somaliens, pourquoi ils sont amenés à faire ça. Et Tom Hanks, comme d’hab, est formidable.

 

SERIES VUES

Aijin
Saison 1
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/32/69/c6/3269c66f619420781f392bb17ccf16eb.jpg

Un ado découvre qu’il est Ajin et s’enfuit avant que les autorités ne le soumettent à des expériences. Les autres Ajin veulent se rebeller, il doit choisi un camp.
Pas mal mais passé les premiers épisodes où j’ai adoré l’idée, il y a eu pas mal de temps mort ou rien ne se passait vraiment. On verra dans la saison 2 !