Archives de Tag: Lecture

Mon P’tit bilan d’août

Par défaut

 BD LUES

Les Beaux étés de Zidrou et Jordi Lafebre
Tome 1 : Cap au sud !
Tome 2 : La Calanque
Tome 3 Mam’zelle Esterel
Les beaux étés, tome 1 : Cap au Sud ! par Zidrou Les beaux étés, tome 2 : La Calanque par ZidrouLes beaux étés, tome 3 : Mam'zelle Estérel par Zidrou
Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault: entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de « beaux étés » ! Chaque année, les mêmes rituels: Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l’étape pique-nique… Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l’aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l’essentiel. Cap au sud !
gros coup de coeur pour les aventures estivales de cette famille attendrissante ! Parfait pour l’été, avec plein de soleil et de bonheur familial ! Je recommande vivement !

Le Travailleur de la nuit de Leonard Chemineau et Matz
Le travailleur de la nuit par Chemineau
Alexandre Jacob a connu un destin hors du commun. Son gang de cambrioleurs, surnommé « Les Travailleurs de la nuit » par les journalistes, a écumé la France entière, défrayé la chronique, et Jacob, qui laissait sa carte avec un mot d’humour à ses victimes, distribuait ses butins énormes aux nécessiteux, vivant modestement. Il aurait inspiré Arsène Lupin. Auparavant, il a couru le monde, depuis son plus jeune âge, comme mousse et marin. Il en a retiré une vision du monde personnelle et de solides convictions anarchistes. Il ne supporte pas l’injustice et l’hypocrisie. Mais son engagement politique le conduit en prison et à ne plus pouvoir travailler, ce qui le jette dans la carrière criminelle. Après un procès retentissant, où il insulte les juges et les jurés, menacés de mort par ses complices, il est condamné à finir sa vie au bagne, à Cayenne. Mais ce serait mal le connaître de penser qu’il se plierait à une telle sentence… Il trouvera même le moyen de rentrer…
Une très belle BD hommage à cet homme qui inspira le personnage d’Arsène Lupin. J’ai beaucoup aimé !


Quand le cirque est venu de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est l’ordre ! L’ordre et les médailles !!!
Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’oeil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne au vinaigre… Jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème…
une histoire tout en poésie, racontée à la manière d’un conte mais en format BD.

Carthago de Christophe Bec
Tome 1 : Le Lagon de Fortuna
Tome 2 : L’Abysse Challenger

SUIVIES DE SERIES LUES
Alienor Mandragore, Tome 3 : Les portes d'Avalon par Labourot  Outcast T04 : Sous l'aile du Diable par Kirkman


LIVRES LUS

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Céleste Ng
Résultat de recherche d'images pour "tout ce qu'on ne s'est jamais dit"
Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets de famille, des difficultés d’intégration, les années 70… J’ai beaucoup aimé les différents thèmes traités dans ce livre.

Parmi les vivants de Valie Le Gall et Alex Cousseau
Tome 1 : Abel
Parmi les vivants, tome 1 : Abel par Cousseau
Abel. C’est le prénom du garçon mystérieux qui va chambouler l’été tranquille d’Esther, Vlad et Inoke. Sorti de nulle part, il débarque un matin dans leur vie. Caché dans la poche de son long manteau, on devine un reliquaire en forme de cœur. Les phénomènes se multiplient… À la fois fasciné et terrifié, le trio de copains est bien décidé à percer son secret. Un secret qui les mènera loin dans le passé, et au plus profond de leurs désirs cachés.
pas très emballée par cette lecture, je ne lirai donc pas le tome 2. Je n’ai pas accroché aux personnages, ni à l’intrigue, dont on devine la fin aisément.

L’Île des oubliés de Victoria Hislop
Résultat de recherche d'images pour "l'île des oubliés hislop"
L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux … Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombe les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d’Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets…
Ce livre, je l’ai conseillé à bon nombre de lecteurs et je l’ai offert à plusieurs membres de ma famille, car je savais qu’il était un coup de cœur à chaque fois… Mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire. C’est désormais chose faite et je ne déroge pas à la règle, c’est également un coup de cœur pour moi !

La Tresse de Laetitia Colombani

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté. Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école. Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée. Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade. Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.
une très belle découverte que ce roman et un très beau coup de cœur ! C’est très bien écrit et les trois femmes et leur destin lié est touchant.

 

FILMS VUS

Le Hobbit : la bataille des 5 armées de Peter Jackson
    Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées : Affiche
Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.
On s’est revu les 2 premiers opus pour bien replonger dans l’histoire. Si, dans le deuxième volet, il manquait de l’action, là, je dirais qu’il y en a trop ! On n’a pas un seul moment de répit dans le film. Mais c’est bien fait.

Nocturnal Animals de Tom Ford
    https://i2.wp.com/fr.web.img2.acsta.net/pictures/16/10/28/15/07/415908.jpg
Susan Morrow, une galeriste d’art de Los Angeles, s’ennuie dans l’opulence de son existence, délaissée par son riche mari Hutton. Alors que ce dernier s’absente, encore une fois, en voyage d’affaires, Susan reçoit un colis inattendu : un manuscrit signé de son ex-mari Edward Sheffield dont elle est sans nouvelles depuis des années. Une note l’accompagne, enjoignant la jeune femme à le lire puis à le contacter lors de son passage en ville. Seule dans sa maison vide, elle entame la lecture de l’oeuvre qui lui est dédicacée. Dans ce récit aussi violent que bouleversant, Edwards se met en scène dans le rôle de Tony Hastings, un père de famille aux prises avec un gang de voleurs de voiture ultraviolents, mené par l’imprévisible Ray Marcus. Après lui avoir fait quitter la route, le gang l’abandonne impuissant sur le bas-côté, prenant sa famille en otage. Ce n’est qu’à l’aube qu’il parvient au commissariat le plus proche, où il est pris en charge par le taciturne officier Bobby Andes . Un lien fort va se créer entre les deux hommes, et lier leurs destins dans la poursuite des suspects, coupables d’avoir donné vie au pire des cauchemars de Tony. Susan, émue par la plume de son ex-mari, ne peut s’empêcher de se remémorer les moments les plus intimes qu’ils ont partagés. Elle trouve une analogie entre le récit de fiction de son ex-mari et ses propres choix cachés derrière le vernis glacé de son existence. Au fur et à mesure de la progression du roman, la jeune femme y décèle une forme de vengeance, qui la pousse à réévaluer les décisions qui l’ont amenée à sa situation présente, et réveille une flamme qu’elle croyait perdue à jamais.
J’avais un peu peur de découvrir ce film, la bande annonce augurait un film un peu perché. Mais j’ai beaucoup aimé, même si pas mal d’interrogations restent en suspens à la fin.

Un Monstre à Paris de Eric Bergeron
Un monstre à Paris : Affiche Matthieu Chedid
Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué sans relâche par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable… Et si la meilleure cachette était sous les feux de « L’Oiseau Rare », un cabaret où chante Lucille, la star de Montmartre au caractère bien trempé ?
Dessin animé pas récent mais que je n’avais encore jamais vu. Et j’ai adoré !! La BO de M y fait beaucoup…

Karate Kid de Harald Zwart
Karaté Kid : Affiche
Lorsque la carrière de sa mère l’entraîne à Benjing en Chine, le jeune Dre Parker doit faire face à des changements radicaux. Au bout de quelques jours, il se retrouve mêlé à une altercation au sein de son école, impliquant Cheng, l’un des garçons les plus doués en Kung Fu et qui lui fait définitivement perdre le respect de ses camarades de classe. Témoin de cet affrontement, Mr Han décide d’aider Dre à regagner le respect de son entourage.
Mis à part le titre qui aurait du être changé (ce n’est pas du karaté mais du kung fu), le remake est plutôt bien réussi. Je suis fan de Jaden Smith !

Alliés de Robert Zemeckis
Alliés : Affiche
Casablanca 1942. Au service du contre-espionnage allié, l’agent Max Vatan rencontre la résistante française Marianne Beauséjour lors d’une mission à haut risque. C’est le début d’une relation passionnée. Ils se marient et entament une nouvelle vie à Londres. Quelques mois plus tard, Max est informé par les services secrets britanniques que Marianne pourrait être une espionne allemande. Il a 72 heures pour découvrir la vérité sur celle qu’il aime.
Vraiment très très bien ! Mais quel dommage que la bande annonce nous dévoile la moitié de l’histoire…

 

SERIES VUES

Game of Thrones
Saison 7

Mouais… déçue par cette saison à plusieurs niveaux. D’abord trop courte. Les autres saisons avaient le temps de poser le décor et l’intrigue.
Ensuite, trop de choses « faciles ». Les réalisateurs ont fait plaisir aux fans, ils ont fait tout ce qu’on rêvait pour les personnages mais du coup, on regrette ce côté « trash » des autres saisons. Et une fin trop vite amenée… Dommage.

Publicités

Mon P’tit bilan de juillet

Par défaut

BD LUES

Frnck de Brice Cossu et Olivier Bocquet
Tome 1 : Le Début du commencement

Franck est un gamin de 13 ans qui vit dans un orphelinat depuis sa plus tendre enfance. Un jour, alors qu’une énième famille est prête à l’adopter, la directrice laisse échapper que personne ne sait ce que sont devenus ses parents. Abasourdi par cette révélation, alors qu’il les croyait morts, Franck décide de fuguer et de retrouver sa famille.
mouais… sans plus. J’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire de dialogues où les voyelles n’existent pas. Pour les auteurs, c’était sensé être compréhensible mais ce n’est pas toujours le cas.

SUIVIES DE SERIES LUES

Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 8"Résultat de recherche d'images pour "AST tome 4"  Résultat de recherche d'images pour "l'adoption tome 2"  Résultat de recherche d'images pour "enola et les animaux extraordinaires tome 3"Résultat de recherche d'images pour "pepper et carrot tome 2"https://i2.wp.com/static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/ff/d9/84/8706559/1507-1/tsp20170410201851/Les-maudits-de-Roncevaux.jpg


LIVRES LUS

Les Couleurs de la vie de Lorraine Fouquet

Quand Kim, jeune Groisillonne fraîchement débarquée de sa Bretagne natale à Antibes, est embauchée comme dame de compagnie par Côme, elle est touchée par le dévouement de ce fils pour sa mère Gilonne. D’autant que cette mondaine, ancienne actrice au caractère bien trempé, n’est pas toujours facile à vivre ! Quelle est donc sa surprise quand elle découvre, au hasard d’une conversation téléphonique, que le fils de Gilonne est mort… Ce jeune homme est-il un escroc, ou ses intentions sont-elles sincères ? Et pourquoi Gilonne, qui n’est pourtant pas sénile, le fait-elle passer pour son fils ? Guidée par sa curiosité et son attachement pour ces deux être cabossés par la vie, Kim se lance dans une enquête, afin de démêler le vrai du faux, et de faire la lumière sur la personnalité du « vrai » Côme, disparu dans des circonstances mystérieuses.
Un joli coup de coeur pour ce livre ! Une histoire de famille à démêler, un petit air de Bretagne… ce livre m’a comblé !

La Jeune fille sur la falaise de Lucinda Riley
La jeune fille sur la falaise par Riley

Pour échapper à une récente rupture, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande auprès de sa famille. C’est là, au bord d’une falaise, qu’elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille qui va changer sa vie. En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, elle se rend compte du lien qui unit leurs deux familles. Les horreurs de la guerre, l’attrait irrésistible du ballet, le destin d’un enfant abandonné, ont fait naître un héritage de chagrin, qui a tour à tour marqué chaque nouvelle génération. C’est finalement l’intuition d’Aurora qui leur permettra de se libérer des chaînes du passé, et d’aller vers un futur où l’amour triomphe sur la perte.
J’ai adoré ! J’ai été conquise et emportée par cette saga familiale, qui m’a rappelé les bons romans de Jane Austen ou des soeurs Brontë.

Confession d’un ami imaginaire de Michelle Cuevas
Confessions d'un ami imaginaire par Cuevas

Depuis quelques temps, une gêne grandit dans l’esprit de Jacques Papier : il a l’impression que personne ne l’aime. A l’école la maîtresse l’ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport, et il faut même rappeler à ses parents de lui garder une place à table ! Heureusement, il y a Fleur, sa soeur et meilleure-amie, toujours à ses côtés…Un jour, Jacques apprend la terrible vérité : il est l’ami imaginaire de Fleur ! Il convainc alors la fillette de le libérer. C’est ainsi que Jacques Papier commence un surprenant voyage -pour découvrir qui il est vraiment, et où est sa place.
Moui, sans plus… Le thème était prometteur mais je ne sais pas, j’ai pas accroché… peut-être parce que ce n’était pas le premier livre que je lisais sur le même thème.

 

FILMS VUS

The Dressmaker de Jeff Nichols

   The Dressmaker : Affiche
Dans l’Australie des années 1950, Tilly, une jeune femme, vient chercher vengeance dans son village natal…
Une très belle surprise et un beau coup de cœur. Je ne m’attendais pas à ce genre de film, sorte de huis-clos dans ce petit village ou tout le monde se connait et où les rumeurs ont la vie dure. A découvrir, vraiment ! Une chouette histoire.

Power Rangers de Dean Israelite

  
Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…
Vu avec les enfants. Film sans surprise avec tous les clichés réunis. Les effets spéciaux sont tout de même bien foutus.

Insaisissables 2 de Jon M. Shu

  
Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent !
Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle. Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu.
Je n’ai pas accroché à ce deuxième opus, moin impressionnant visuellement que le premier. Et j’ai décroché de l’histoire, je pense que j’aurais du revisionner le 1er avant, pour bien replonger dans l’histoire…

Baby Boss de Tom McGrath

    Baby Boss : Affiche

C’est toujours un choc de voir ses parents rentrer à la maison avec un bébé dans les bras – surtout quand il porte une cravate, qu’il se balade avec un attaché-case et qu’il a la voix d’un quinquagénaire ! Si Tim, 7 ans, ne voit pas d’un très bon œil ce «Baby Boss» débarquer chez lui, il découvre qu’il a en réalité affaire à un espion et que lui seul peut l’aider à accomplir sa mission ultra secrète… Car Baby Boss se prépare à un affrontement titanesque entre les bébés et…. les toutous, charmants petits chiots qui vont bientôt être vendus pour remplacer les bébés dans le cœur des parents !
La bande annonce était plutôt prometteuse mais dévoilait les meilleures scènes… Je n’ai pas accroché et les enfants n’ont pas demandé à le revoir, ce qui est plutôt mauvais signe pour un dessin animé.

La Folle Histoire de Max et Léon de Jonathan Barré
La Folle Histoire de Max et Léon : Affiche
Les aventures de Max et Léon, deux amis d’enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d’échapper à la Seconde Guerre mondiale.
Un film complètement débile mais du « débile » que j’aime bien et qui n’est pas lourdingue. Cela reste très bien fait et j’ai beaucoup ri !

Imperium de Daniel Ragussis
Imperium : Affiche

 Un agent du FBI infiltre un groupe de suprématistes pour empêcher un attentat. 
Un film très bien fait à l’ambiance pesante et stressante. Je ne peux que m’incliner encore une fois devant le talent de Daniel Ratcliffe, qui m’impressionne de plus en plus.

 

SERIES VUES

Aijin
Saison 2
Résultat de recherche d'images pour "ajin saison 2"

Un ado découvre qu’il est Ajin et s’enfuit avant que les autorités ne le soumettent à des expériences. Les autres Ajin veulent se rebeller, il doit choisi un camp.
une saison 2 qui a du mal à décoller, j’ai trouvé beaucoup de moments longs et sans intérêt. La fin est plus dans plus dans l’action et le dénouement est sans surprise mais bien fait. Pas une série qui me marquera. Il y avait pourtant du potentiel.

Mon P’tit bilan de juin

Par défaut

BD LUES

Les Campbell de Jose Luis Munuera
Tome 1 : Inferno
Tome 2 : Le Redoutable pirate Morgan
Tome 3 : Kidnappé !
Tome 4 : L’Or de San Brandamo


Chez les Campbell, la piraterie, c’est une histoire de famille qui se transmet de père en filles. Véritable légende de la flibusterie, le capitaine Campbell s’est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci ressurgit en la personne de Carapepino, pirate idiot prêt à tout pour plaire à l’infâme Inferno…
J’ai adoré lire cette série ! Une aventure de pirates comme je les aime, qui plaira aux adultes comme aux enfants. Vivement la suite !! Mais elle n’est même pas encore annoncée…snif !

L’Adoption de Zidrou et Arno Monin
Tome 1 : Qinaya

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.
Très joli coup de coeur pour cette BD tout en tendresse et en émotion. Je ne m’attendais pas à la fin, j’ai donc encore plus hâte de découvrir la suite.

Centaurus de Leo et Rodolphe
Tome 1 : Terre promise
Tome 2 : Terre étrangère
Tome 3 : Terre de folie
Centaurus, tome 1 : Terre Promise par Rodolphe Centaurus, tome 2 : Terre étrangère par Léo Centaurus, tome 3 par Rodolphe
Un gigantesque « vaisseau monde » a quitté la Terre à l’agonie. Vingt générations se sont succédées depuis son départ. Sa finalité : trouver une planète susceptible d’accueillir nos descendants. Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus, pourrait convenir. Envoyé en reconnaissance, un équipage va perdre la liaison avec le vaisseau et découvrir un monde qui ressemble à celui du Jurassique
Un peu trop déjà vu, un peu trop ressemblant à la série Antarès du même auteur. Dommage…

SUIVIES DE SERIES LUES

Résultat de recherche d'images pour "chi une vie de chat tome 8" Résultat de recherche d'images pour "l'attaque des titans tome 10" Résultat de recherche d'images pour "kasane tome 8" Résultat de recherche d'images pour "pupa tome 3" Résultat de recherche d'images pour "yin et le dragon tome 2" Image associée


LIVRES LUS

Sang de Lune de Charlotte Bousquet
Sang-de-lune par Bousquet
Alta. Une cité où les femmes sont soumises à l’autorité des fils-du-soleil. Gia, comme toutes les sang-de-lune, doit docilement se plier aux règles édictées par le conseil des Sept, sous peine de réclusion, ou pire, de mort. Impossible d’échapper au joug de cette société où règne la terreur. Pourtant, le jour où sa petite sœur Arienn découvre la carte d’un monde inconnu, les deux jeunes filles se prennent à rêver à une possible liberté. Mais ce rêve est bientôt menacé par l’annonce du mariage de Gia. Le temps presse, elles doivent fuir. Or, pour atteindre ce monde mystérieux qui cristallise leurs espoirs, toutes deux doivent traverser les Régions Libres, un territoire effrayant où cohabitent hordes barbares et créatures monstrueuses, issues de la matière même de l’obscurité.
Charlotte Bousquet a été un énorme coup de coeur il y a 2 ans, avec son magnifique Là où tombent les anges. J’attendais donc (peut-être trop) d’avoir un autre coup de coeur ici. Même si j’ai beaucoup aimé l’histoire, je n’ai pas été autant emporté qu’avec son précédent roman. Il reste malgré tout d’une excellente qualité.

Je suis ton soleil de Marie Pavlenko
Je suis ton soleil par Pavlenko

Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non. Le pire, est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.
J’ai adoré ! J’ai adoré l’histoire, mais j’ai surtout découvert une magnifique plume, drôle, touchante et attachante, à l’instar de l’héroïne du livre.


FILMS VUS

Loving de Jeff Nichols

 
Mildred et Richard Loving s’aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu’il est blanc et qu’elle est noire dans l’Amérique ségrégationniste de 1958. L’État de Virginie où les Loving ont décidé de s’installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu’il quitte l’État. Considérant qu’il s’agit d’une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu’à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l’arrêt « Loving v. Virginia » symbolise le droit de s’aimer pour tous, sans aucune distinction d’origine.
encore une histoire vraie, pendant la ségrégation raciale. Une histoire qu’on a du mal à croire et malheureusement tellement vraie… Très beau film, tout en pudeur et en retenue, avec des acteurs pas connus et qui jouent merveilleusement bien.

Seul dans Berlin de Vincent Perez
Seul dans Berlin : Affiche
Berlin, 1940. La ville est paralysée par la peur. Otto et Anna Quangel, un couple d’ouvriers, vivent dans un quartier modeste où, comme le reste de la population, ils tentent de faire profil bas face au parti nazi. Mais lorsqu’ils apprennent que leur fils unique est mort au front, les Quangel décident d’entrer en résistance. Aux quatre coins de la ville, ils placent des messages anonymes critiquant Hitler et son régime. S’ils sont arrêtés, ils savent qu’ils seront exécutés…L’inspecteur Escherich de la Gestapo s’intéresse bientôt à leurs actions et c’est un redoutable jeu du chat et de la souris qui s’engage. Le danger ne fait que renforcer la détermination d’Otto et Anna et leur amour. Progressivement, leur rébellion silencieuse mais profonde transforme leur vie et leur mariage…
J’ai beaucoup aimé de voir un autre côté de la Résistance, au cœur même de Berlin pendant le conflit de la Seconde Guerre Mondiale. Après, il manque un peu de relief au film.

La Grande Muraille de Zhang YIMOU
https://i1.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/16/12/13/15/10/283305.jpg
Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.
Je connais et j’aime beaucoup le travail de Zhang Yimou et je sais son goût prononcé pour les couleurs, presque irréelles, qu’il peut mettre dans ses films. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Par contre, je n’avais pas vu de bande annonce et je ne connaissais pas tout le côté « fantastique ». Et ça m’a bien plu ! J’avais vraiment peur au début mais j’ai été agréablement surprise d’apprécier le film.

Capitaine Phillips de Paul Greengrass
Résultat de recherche d'images pour "affiche capitaine phillips"
Capitaine Phillips retrace l’histoire vraie de la prise d’otages du navire de marine marchande américain Maersk Alabama, menée en 2009 par des pirates somaliens. La relation qui s’instaure entre le capitaine Richard Phillips, commandant du bateau, et Muse, le chef des pirates somaliens qui le prend en otage, est au cœur du récit. Les deux hommes sont inévitablement amenés à s’affronter lorsque Muse et son équipe s’attaquent au navire désarmé de Phillips. À plus de 230 kilomètres des côtes somaliennes, les deux camps vont se retrouver à la merci de forces qui les dépassent…
Un très beau film, très bien fait, tout en tensions. Sorte de huis-clos sur la mer, j’ai beaucoup aimé le fait qu’on voit aussi la motivation des somaliens, pourquoi ils sont amenés à faire ça. Et Tom Hanks, comme d’hab, est formidable.

 

SERIES VUES

Aijin
Saison 1
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/32/69/c6/3269c66f619420781f392bb17ccf16eb.jpg

Un ado découvre qu’il est Ajin et s’enfuit avant que les autorités ne le soumettent à des expériences. Les autres Ajin veulent se rebeller, il doit choisi un camp.
Pas mal mais passé les premiers épisodes où j’ai adoré l’idée, il y a eu pas mal de temps mort ou rien ne se passait vraiment. On verra dans la saison 2 !

Mon P’tit bilan de mai

Par défaut

BD LUES

Irena de Jean-David Morvan, Séverine Tréfouël, David Evrard
Tome 1 : Le Ghetto
Tome 2 : Les Justes
https://i1.wp.com/www.glenatbd.com/images/albums/9782344020098/9782344020098-L.jpg
1940, l’armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s’en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d’aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l’adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n’hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu’autorise l’occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l’innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.
une BD en l’honneur de cette courageuse femme qui sauva tant de vie. Les dessins enfantins atténuent un peu l’horreur de la situation.

Rose de Denis Lapière, Emilie Alibert, Valérie Verney
Tome 1

Un jour, le père de Rose Klein est abattu dans de mystérieuses circonstances et son corps, retrouvé sur la plage, comme pour une lugubre mise en scène. Livrée à elle-même, la jeune femme s’improvise détective et se lance en quête de réponses, sans se douter qu’elle va se heurter à des énigmes qui dépassent le simple domaine du naturel… Et si la vérité était liée à ce don étrange qu’elle a de se dédoubler et qu’elle ne s’explique pas, à cette « maladie » qui l’accompagne depuis sa naissance ?
une histoire un peu tirée par les cheveux mais qui se laisse lire.

Collaboration horizontale de Mademoiselle Navie et Carole Maurel
 
1942, Paris, Passage de la Bonne Graine.  Rose, pour sauver son amie juive, Sarah, décide d’intervenir auprès de l’officier chargé de l’enquête. Rose est mariée à un prisonnier de guerre, avec qui elle a un enfant. Pourtant elle va se lancer dans une passion avec cet Allemand qui va lui révéler la femme quelle est.
« Collaboration Horizontale » », c’est l’histoire d’un amour interdit, d’une communauté de femmes solidaires, du quotidien d’un immeuble sous l’occupation… Entre héroïsme et trahison, il n’y a qu’un pas, souvent dangereux.
coup de cœur pour cette BD ! le quotidien d’un immeuble dans le Paris occupé. Des histoires de femmes différentes mais toutes attachantes.

La Fille maudite du Capitaine Pirate de Jérémy Bastian

Port Elisabeth, Jamaïque, 1728. La Fille Maudite du Capitaine Pirate part à la recherche de son père disparu, l’un des redoutés flibustiers des mythiques mers d’Omerta. Cette héroïne intrépide nous entraîne rapidement dans des aventures marines et même sous-marines, à la rencontre de pirates tordus et teigneux, de créatures mythiques et autres fantasmagories se dévoilant comme des poupées russes. Sorte d’Alice au pays des pirates, ce récit rempli d’humour est servi par un dessin incroyablement détaillé que l’on croirait tout droit sorti d’une gravure du XIXe.
Les premières pages m’ont bluffées et émerveillées, puis la surprise passée, j’ai décroché de l’histoire. Un peu trop fouilli pour moi, j’ai trouvé difficile la lecture d’image. Cela reste une très belle BD !

Naragam de Le Galli et Mike
Tome 1 : La Quête de Geön
Tome 2 : L’Appel des Primordiaux
https://i2.wp.com/www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_239289.jpg
Geön vit au fin fond des marais de Jahîm. Petit Twörb à la vie monotone, il na quun seul rêve : quitter son univers étriqué et rejoindre l’Antique Cité des Primordiaux. De sa rencontre avec le cynique Sajiral, le Derkomaï, et Bròg, le naïf combattant de la Grande Arène, naîtra une quête mémorable qui bouleversera le monde ancien et agonisant de Naragam.
Pas complètement entrée dans l’histoire, je verrai avec le tome 2…

SUIVIES DE SERIES LUES


LIVRES LUS

Le Bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin

Empire du Japon, époque Heian, XIIe siècle. Être le meilleur pêcheur de carpes, fournisseur des étangs sacrés de la cité impériale, n’empêche pas Katsuro de se noyer. C’est alors à sa jeune veuve, Miyuki, de le remplacer pour porter jusqu’à la capitale les carpes arrachées aux remous de la rivière Kusagawa. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palanche à laquelle sont suspendus ses viviers à poissons, riche seulement de quelques poignées de riz, Miyuki entreprend un périple de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temple en maison de rendez-vous, affrontant les orages et les séismes, les attaques de brigands et les trahisons de ses compagnons de route, la cruauté des maquerelles et la fureur des kappa, monstres aquatiques qui jaillissent de l’eau pour dévorer les entrailles des voyageurs. Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l’homme qu’elle a tant aimé, et dont elle est certaine qu’il chemine à ses côtés, donnera à Miyuki le pouvoir de surmonter les tribulations les plus insolites, et de rendre tout son prestige au vieux maître du Bureau des Jardins et des Étangs.
Oh comme cette lecture fut longue et laborieuse ! Je me dis maintenant que j’aurais du en abandonner la lecture mais bon… Très bien écrit, le Japon du Moyen Age, ce roman avait tout pour me plaire. Mais le charme n’a pas pris. Trop long, trop contemplatif, il n’était pas pour moi.

Le Dimanche des mères de Graham Swift

Angleterre, 30 mars 1924. Comme chaque année, les aristocrates donnent congé à leurs domestiques pour qu’ils aillent rendre visite à leur mère le temps d’un dimanche. Jane, la jeune femme de chambre des Niven, est orpheline et se trouve donc désœuvrée. Va-t-elle passer la journée à lire ? Va-t-elle parcourir la campagne à bicyclette en cette magnifique journée ? Jusqu’à ce que Paul Sheringham, un jeune homme de bonne famille et son amant de longue date, lui propose de le retrouver dans sa demeure désertée. Tous deux goûtent pour la dernière fois à leurs rendez-vous secrets, car Paul doit épouser la riche héritière Emma Hobday. Pour la première – et dernière – fois, Jane découvre la chambre de son amant ainsi que le reste de la maison. Elle la parcourt, nue, tandis que Paul part rejoindre sa fiancée. Ce dimanche des mères 1924 changera à jamais le cours de sa vie.
Un texte court et très beau, très poétique. J’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’époque où se situait l’histoire. J’ai moins aimé les retours en arrière ou les points de vue du futur, disposés un peu comme ça au hasard.

 

FILMS VUS

La Fille du train de Tate Taylor

 La Fille du train : Affiche
Rachel prend tous les jours le même train et passe tous les jours devant la même maison. Dévastée par son divorce, elle fantasme sur le couple qui y vit et leur imagine une vie parfaite… jusqu’au jour où elle est le témoin d’un événement extrêmement choquant et se retrouve malgré elle étroitement mêlée à un angoissant mystère.
Je n’aurais pas attendu longtemps avant de voir le film après avoir lu le livre ! Adaptation très réussie, j’ai beaucoup aimé que le film garde ce côté « haché », pour alterner le point de vue de chacune des trois femmes.

Les Figures de l’ombre de Théodore Melfi

Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn.
j’adore ce genre d’histoires vraies et le film est une belle réussite. Se battre parce qu’on est une femme et surtout parce qu’on est noir, dans un milieu masculin, scientifique et misogyne au possible… je leur tire mon chapeau !

Split de M. Night Shyamalan

Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.
L’idée de départ me séduisait énormément et j’avais d’ailleurs lu la biographie de l’homme qui a inspiré Shyamalan. Les acteurs sont au top mais ça ne rattrape pas forcément un scénario un peu trop tiré par les cheveux. La fin m’a déçue par contre (je ne spoilerai rien !)

La Belle et la Bête de Bill Condon
https://i0.wp.com/fr.web.img2.acsta.net/r_1280_720/pictures/17/01/16/16/04/495776.jpg
Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.
J’attendais avec hâte de voir ce film. Je savais que ça chantait beaucoup, donc je n’ai pas été surprise de ce côté-là, je ne pensais pas par contre qu’ils reprendraient les chansons du dessin animé. Encore une fois, ma déception ne vient pas tant du film, mais de la VF (obligée car vu avec les enfants). Je me prévois une séance en Vo tout bientôt car je pense que je l’apprécierais mieux. Pas mal fait quand même.

Lion de Garth Davis
https://i1.wp.com/fr.web.img2.acsta.net/r_1280_720/pictures/17/01/25/09/36/363964.jpg
Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?
Enorme coup de coeur pour ce film ! Bouleversant et incroyable. Il m’a tellement touché que j’ai fait pas mal de recherche ensuite sur Saroo et sa famille. Et l’idée du titre, qu’on ne comprend qu’à la toute fin, est tout simplement sublime.

L’Odyssée de Jérôme Salle

1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.
Un film plus porté sur la vie de l’homme que sur celles de ses découvertes. J’ai beaucoup aimé la façon dont il évolue et comment il finit par voir les problèmes écologiques. Et je trouve que c’est très bien joué ! (Moi qui ne suis pas une fan de films français)


SERIES VUES

Walking Dead
Saison 7

pfiou… ça y est, on est à jour sur cette série… Pas sûre qu’on la suive encore après, on est un peu lassé sur le coup. Une saison qui démarre sur un « What the fucke ?!!! » mais où il n’y a pas grande chose ensuite…

Mon P’tit bilan d’avril

Par défaut

BD LUES

Pupa de Mogi Sayaka
Tome 1, Tome 2

Yume et Utsutsu sont frère et soeur.
Après une enfance marquée par la violence de leur père, ils se sont retrouvés livrés à eux-mêmes. Un jour, en rentrant de l’école, une mystérieuse femme les somme sans explication de rentrer chez eux avant d’apercevoir des papillons rouges. Peu après, la fragile Yume se réveille au milieu de cadavres : elle est devenue un horrible monstre avide de chair fraiche. Utsutsu va alors découvrir qu’ils ont été exposés à un virus mortel et que le seul moyen de sauver celle qu’il aime tant est d’accepter l’impensable…
un univers onirique, cauchemardesque et assez trash mais que j’ai tout simplement adoré. Je suis définitivement fan de l’imagination des mangaka japonais.

Shi de Zidrou
Tome 1: Au commencement était la colère

Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle, le cadavre d’un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu qui accueille cet événement. Deux femmes, une noble anglaise et une Japonaise, la mère de l’enfant, partent en croisade contre l’Empire britannique pour élucider ce crime. Entre société secrète et manipulation corruptrice, les deux jeunes femmes que rien ne lie vont s’unir pour exposer la face cachée d’une machination infernale.
Une BD qui se lit comme le prologue d’une histoire. J’attends la suite maintenant.

Shangri-La de Mathieu Bablet
Shangri-la par Bablet
L’espace infini. L’Homme et Tianzhu Enterprises. Tianzhu TV, TZ-Phones, Tianzhu-Tab, Tianzhu Fitness, Tianzhu Burgers, Tianzhu Immobilier, Tianzhu Bank… Le monde est parfait car Tianzhu Enterprises veille à votre bonheur.
Alors je n’ai pas tout compris mais j’ai été bluffée par l’imagination et les sublimes dessins des vaisseaux et de l’espace de l’auteur. Par contre, je n’ai pas du tout aimé les dessins de ses personnages. Très très spécial !

Comme un garçon de Jenny
Tome 1 : Le Défi

Charlotte est la demi-soeur de Xavier. Leur jeu favori consiste à se défier sans cesse. Et Charlotte perd toujours. À l’adolescence, la tradition perdure jusqu’au jour où, en guise de gage, elle accepte de passer une année déguisée en garçon dans un collège exclusivement masculin tout en pariant qu’elle ne se fera pas prendre. Adieu vie de princesse et bains moussants, une vie compliquée démarre pour elle.
Sur le papier, j’aimais bien l’idée d’une fille qui doit se déguiser en garçon mais je m’attendais à une sorte d’obligation plutôt qu’à un simple défi. C’est dommage, ça aurait rendu l’idée plus crédible. Sinon, une BD très girly qui plaira aux pré-ados !

Joséphine Baker de Catel et José-Louis Bocquet

Joséphie Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des Années Folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres. Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, la tribu arc-en-ciel. Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.
Un magnifique roman graphique en noir et blanc sur l’une des plus belles figures féminines noires du XXème siècle. Je ne connaissais pas bien son histoire, maintenant j’en ai une grande admiration. Un très bel hommage !

S’enfuir de Guy Delisle
https://i0.wp.com/www.guydelisle.com/wp-content/uploads/2016/07/couv-final-1.2.jpg
En 1997, alors qu’il est responsable d’une ONG médicale dans le Caucase, Christophe André a vu sa vie basculer du jour au lendemain après avoir été enlevé en pleine nuit et emmené, cagoule sur la tête, vers une destination inconnue. Guy Delisle l’a rencontré des années plus tard et a recueilli le récit de sa captivité – un enfer qui a duré 111 jours. Que peut-il se passer dans la tête d’un otage lorsque tout espoir de libération semble évanoui ?
Une BD tout en simplicité, où il ne se passe pas grand chose, et c’est ça qui est angoissant. Même si on connait l’issue de l’histoire à l’avance, on stresse autant que le personnage de savoir ce qui va se passer. Une belle réussite !

 

SUIVIES DE SERIES LUES

    


LIVRES LUS

Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker

La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s’engage dans l’armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu’il a élevé depuis le plus jeune âge et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cent kilomètres de là. Mais Peter s’enfuit à la recherche de son renard.  Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d’une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèce. Un garçon et son renard que la vie sépare, l’histoire d’une indéfectible amitié. Un roman d’aventures d’une intensité bouleversante.
Une très belle histoire d’amitié comme je les aime ! Un renard qui doit apprendre à vivre dans la nature et un jeune garçon qui doit apprendre à vivre… tout simplement.

La Fille du train de Paula Hawkins

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…
J’ai adoré ! Le scénario, les personnages, le mystère et le dénouement… j’ai été happée du début jusqu’à la fin. Vivement que je visionne le film !

Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.
Wouahou ! Une lecture coup de point que ce roman. Magnifique, terrifiant mais bouleversant surtout. Hâte de voir le film également !

Carry on de Rainbow Rowell

Simon Snow est entré en dernière année d’école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le mage tente de l’isoler pour le protéger de Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l’école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère.
Enormissime coup de cœur ! Et pourtant, c’était pas gagné. Les premières pages, je me suis dit : « y en a marre de ces auteurs qui piquent l’idée de Harry Potter et qui refont l’histoire sans originalité ». Et puis, tout bascule. Rainbow Rowell casse tous les codes de ce qu’on connait du monde de la magie et j’ai dévoré le livre en quelques jours. Les personnages me manquent déjà…

 

FILMS VUS

Star Trek : sans limites de Justin Lin

 
Une aventure toujours plus épique de l’USS Enterprise et de son audacieux équipage. L’équipe explore les confins inexplorés de l’espace, faisant face chacun, comme la Fédération toute entière, à une nouvelle menace.
j’ai adoré ! je ne pensais pas être autant emballée par ce film mais c’est ce qui s’est passé. J’ai adoré le côté visuel, bluffant, et j’ai beaucoup aimé l’histoire, avec cet humour que j’aime tant.

Ballerina de Eric Sumer et Eric Warin

Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait devenir un grand inventeur, ils mettent au point un plan rocambolesque pour s’échapper de l’orphelinat, direction Paris, ville lumière et sa Tour Eiffel en construction ! Félicie devra se battre comme jamais, se dépasser et apprendre de ses erreurs pour réaliser son rêve le plus fou : devenir danseuse étoile à l’Opéra de Paris…
Une très belle réussite pour ce film d’animation français qui n’a rien à envier à ces voisins américains. En plus, sur le monde de la danse, cela ne pouvait que me plaire. Par contre, mon coup de g… va vers les doublages. J’en ai marre qu’on mette des voix de « star » sur des personnages qui n’ont rien à voir ! Ici, je n’ai vraiment pas du tout accroché aux voix, et certaines faisaient même ridicules. Vraiment, ça m’a gâché le film.

Captain Fantastic de Matt Ross

Dans les forêts reculées du nord-ouest des Etats-Unis, vivant isolé de la société, un père dévoué a consacré sa vie toute entière à faire de ses six jeunes enfants d’extraordinaires adultes. Mais quand le destin frappe sa famille, ils doivent abandonner ce paradis qu’il avait créé pour eux. La découverte du monde extérieur va l’obliger à questionner ses méthodes d’éducation et remettre en cause tout ce qu’il leur a appris.
Gros coup de coeur ! Un magnifique ode à la vie et à la nature, un petit bijou-ovni comme je les aime. Les enfants sont touchants, Viggo est extraordinaire. A voir absolument !

The Voices de Marjane Satrapi
https://i0.wp.com/fr.web.img4.acsta.net/pictures/15/02/12/14/09/450206.jpg
Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…
Complètement déjanté et atypique, on ne tombe pas pour autant dans le lourdingue. Original à souhait, on ne sait pas si on doit rire ou être choqué. Peut-être un peu des deux… L’acteur est phénoménal !

Peter et Elliott le Dragon de David Lowery

Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…
Bon, il faut dire ce qui est, le film n’a rien à voir avec le premier, mis )à part cette histoire d’amitié entre un petit garçon et un dragon. Mais si on met de côté cela, j’ai beaucoup aimé ! Le scénario est prévisible mais j’ai adoré les paysages et Elliott, bien évidemment, avec sa bouille si craquante. Mais s’il vous plait, monsieur les scénaristes, arrêtez de faire des histoires aussi tristes : mes deux enfants étaient en pleurs !

Beauté cachée de David Frankel

Suite à une terrible tragédie, un publicitaire new-yorkais à la réussite exemplaire sombre dans la dépression. Ses collègues échafaudent alors un stratagème radical pour l’obliger à affronter sa souffrance de manière inattendue…
Mouais… l’idée de départ était pourtant bonne. La personnification de l’Amour, Le Temps et la Mort… Mais les personnages sont survolés, je n’ai eu aucun attachement pour personne, même pas pour un Will Smith qu’on a envie de secouer. Dommage, la fin m’a pourtant bien eu !


SERIES VUES

Westworld
Saison 1

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?
Génialissime ! Énorme coup de cœur ! On a dévoré les 10 épisodes en un temps record. Si on avait deviné certaines choses avant la fin, on a réussi à se faire avoir sur d’autres choses. Une série qui devrait finir dans les meilleures séries qu’on ait vu, si les producteurs ne gâchent pas tout en faisant des saisons à n’en plus finir.